Jeu de rôle médiéval fantastique gratuit par forum.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vos poèmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Dim 29 Mai 2005 - 18:21

==> pardonner <==

un jour un homme m’est apparu
je l’ai tout de suite reconnu
nous nous sommes salués
je n’ai même pas pensé
à voir s’il était armé…

à peine avais-je le dos tourné
que le couteau s’y est enfoncé
je ne comprenais pas pourquoi il l’avait fait
mais c’était mon ami, je lui ai pardonné

j’ai sorti le couteau
de ma chair en lambeau
et je le lui ai rendu
ses promesses m’avaient plus
il ne recommencerait plus

pourtant il m’a trahi
lui qui se disait mon ami
il a replanté la lame
je n’ai pas versé une larme
et je me suis effondré
dans mon sang, près de l’épée

mais dans ma mort c’est lui qui meurt
j’ai eu tords de faire cette erreur
dorénavant je changerai de vision
je ne serai plus l’ange du pardon

plus tu as d’amis, plus tu peux être trahi
plus tu fais confiance, et moins tu as de chance
d’arriver à survivre, de pouvoir t’échapper
moi je me plais à vivre, sans jamais pardonner


29 mai 2005
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Lun 30 Mai 2005 - 20:07

==> vieil ennemi <==

des années déjà qu’on se connaît
une éternité déjà qu’on se hait
et enfin, le moment est arrivé
j’ai l’opportunité de te tuer

dés l’enfance je t’ai combattu
parfois même j’ai été vaincu
d’autres fois c’était toi qui perdait
mais aucun de nous jamais ne mourrait

et cette fois, je peux le faire
je vais t’envoyer rôtir en enfer
tu vas rejoindre les porcs et les démons
je vais en finir avec toi pour de bon

tu n’en peux plus, tu agonises
et à mes pieds tes armes gisent
tu n’as plus rien pour te défendre
bientôt ma lame va te pourfendre

quel bonheur de savourer ce moment
la victoire, quel merveilleux instant
enfin après tant d’efforts tenaces
je puisse éliminer ta menace

mais je m’attarde, tu t’impatientes
je veux juste que ta souffrance soit lente
après la mort, le réconfort
ça mérite bien un petit effort

Allez ! continue de bouger
tu ne vas pas si vite t’en tirer
après tout ce temps et ces années
je mérite bien de savourer

car si ta vie maintenant j'abrège
Sans ennemi que deviendrai-je ?
j’ai passé tant de temps à te détester
Que j’ai oublié ce qu’étais qu'aimer..

suffit, stoppons notre querelle
je ne veux plus t’offrir une fin cruelle
allez redresse-toi mon ami
il n’est pas trop tard pour profiter de la vie
Revenir en haut Aller en bas
Zakkarit
Champignon vénéneux
Champignon vénéneux
avatar

Localisation : 16/m/regarde derriere toi...
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Lun 30 Mai 2005 - 22:06

Allez ! Mon premier poeme que j'écrit depuis ma naissance et même avant ! Et maintenant directement sur forum !

Ma muse

Y a t'il dans cette grande assemblée
Une demoiselle sur qui je puisse compter,
Qui puisse devenir ma muse inspiratrice,
Aussi gracieuse qu'une fleur de Lys.

Nous deviendrons certainement bons amis,
Quelques fois, nous parlerons toute la nuit,
Et quand le soleil se lèvera le matin,
Nous le regarderons main dans la main.

Lorsque ma vie, un sombre jour, s'éteindra,
Et que la Mort m'accueillera dans ses bras,
Ta vie ne devra pas pour autant s'arreter,
J'aimerai que mon héritage soit perpétué.

Mais lorsqu'un autre jour, tu me rejoindra,
Ce sera moi qui t'accueillerai en tendant les bras.
Et alors, entre nous deux tout ira bien,
Nous irons regarder l'Aube tout les matins.

Alors, plus rien ne pourra nous séparer,
Toi et moi, ensemble pour toute l'éternité.
C'est pour sa que je te cherche, ici et ailleurs
Car avec toi, j'atteindrai enfin le bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Zakkarit
Champignon vénéneux
Champignon vénéneux
avatar

Localisation : 16/m/regarde derriere toi...
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Lun 30 Mai 2005 - 22:32

C'est le premier poeme que j'écris. Qu'en pensez vous ?
Et si quelqu'un se sens concerné par se poeme, je cherche ma muse.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Mar 31 Mai 2005 - 6:04

le poème à beau être superbe je me sens pas conscerné le moins du monde
Revenir en haut Aller en bas
Zakkarit
Champignon vénéneux
Champignon vénéneux
avatar

Localisation : 16/m/regarde derriere toi...
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Mar 31 Mai 2005 - 7:40

djidanebe a écrit:
le poème à beau être superbe je me sens pas conscerné le moins du monde
Tant mieu ! On peut pas dire que t'est vraiment mon type...
Revenir en haut Aller en bas
Alana
Hyppocampe énervé
Hyppocampe énervé
avatar

Localisation : IDF
Date d'inscription : 24/09/2004

Mon perso
Sexe:
Race:
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Mar 31 Mai 2005 - 16:35

Il est super ton poème, on dirait pas que c'est le premier !
Revenir en haut Aller en bas
Azimut
Libellule éteinte
Libellule éteinte
avatar

Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Mar 31 Mai 2005 - 20:30

La poésie, c'est peu de chose
mais c'est déjà beaucoup...

C'est sentir que l'on peut faire
quelque chose de ses pensées
au-delà de l'inventaire,
pouvoir les ordonner,
canaliser le flot
tout en gardant sa force
et le rediriger
dans le cristal des mots.

Les mots se cristallisent
en toute poésie,
car ils sont structurés
selon une harmonie,
avec une densité
qui fait leur cohésion
autour d'une idée simple,
noyau de réflexion.

Pour vous qui me lisez
tout vous semble figé,
le cristal au repos
et le sommeil des mots.
Mais lorsque l'on écrit,
lorsque tout reste à faire,
le noyau dur surgit,
grandit à la lumière,

s'extirpe du néant
et de là tout rayonne
et le cristal changeant
assez souvent de forme
autant que vous voulez
finit par adopter
l'esprit de l'harmonie
que vous vouliez créer.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Mar 31 Mai 2005 - 22:21

==> A mort ! <==

Un jour un homme est entré chez moi
Il s’est présenté comme étant un ami d’Anna
J’ai pris confiance et on a parlé
Enfin au début, après j’étais bâillonné

Il m’a attaché les mains dans le dos
Et m’a enfermé à clef dans le bureau
Quand je suis ressorti, une éternité plus tard
J’ai vu basculer ma vie, dans un horrible cauchemar

Les policiers étaient en train de discuter
De quelle façon ma femme avait pu être tué
Etait ce en l’étranglant, ou avec une lame ?
Etait ce après ou avant, avoir violé ma femme ?

Plus loin j’ai aperçut le corps de mon enfant
Une main sur son cœur, et toujours souriant
Quelle vision d’horreur, il baignait dans son sang

Quand un des hommes armés, m’a enfin demandé
« Monsieur, monsieur, ça va aller ? »
j’ai explosé, et pour me consoler il m’a dit

« ne vous inquiéter pas, on a arrêté ce sale con
bientôt on le jugera, on le mettra en prison »
En prison, est ce bien cela qu’il m’a dit…

Je suis sorti furieux en dehors de ma maison
La rage peu à peu, effaçait ma raison
Je suis arrivé au poste de police du coin
Et tout de suite j’ai reconnu, ce fils de putain

En le voyant ma colère a enfin éclaté
J’ai saisi rapidement l’arme d’un des policiers
Et sans trop réfléchir j’ai tiré, et tiré..

Quand le chargeur fut vide, je me suis vite calmé
J’ai mis les mains en l’air et je me suis couché
Les flics m’ont embarqué, et m’ont emprisonné

C’était il y a quelque temps de cela
Et depuis je fais les cent pas
Et demain enfin je saurai,
Combien de temps je serai emprisonné

La loi en est ainsi, et tant qu’elle le restera
Tout le monde a le droit de vie, même les hors la loi
Pour moi tant que la loi, ne fait pas son office
Pour le peuple il faudra, sois même faire justice !
Revenir en haut Aller en bas
Zakkarit
Champignon vénéneux
Champignon vénéneux
avatar

Localisation : 16/m/regarde derriere toi...
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Mer 1 Juin 2005 - 22:50

Zakkarit a écrit:
Et si quelqu'un se sens concerné par se poeme, je cherche ma muse.
Alana a écrit:
Il est super ton poème, on dirait pas que c'est le premier !
Alors ? Tu te sens concernée ?
Revenir en haut Aller en bas
Zakkarit
Champignon vénéneux
Champignon vénéneux
avatar

Localisation : 16/m/regarde derriere toi...
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Jeu 2 Juin 2005 - 16:54

Ange des ombres

Je me déplaçai dans les ombres,
Un endroit ni sombre ni éclairé,
Un endroit ou tout le monde sombre,
La d'où personne ne peut se relever.

Mais un jour, le plus beau de ma vie,
Tu es allé là bas pour me retrouver,
Et c’est avec toi que je suis parti.
Et avec ton aide, je me suis relevé.

Tu ma montré l’astre de la lumière,
Cet astre par tous tellement adoré,
Mais moi, je n’en avais que faire,
C’était toi que je voulais regarder.

Je t’ai de suite comparé a une ange,
Tu en était une sans en être vraiment.
On aurais put parler d’un Dém-Ange,
Tes ailes noires flottantes au grès du vent,

Tu m’as expliqué que tu était une paria,
Que tu avait décidé de renier ton Dieu,
Que les ailes noires reflètent ta foi,
Elles le sont devenu après ton « Adieu »

Tu m’as démontré l’injustice de Dieu,
Il avait complètement perdu la raison.
Ne pouvant alors rien faire de mieux,
Tu a décidé de couper toute liaisons.

J’ai décidé de détourner le sujet.
Car qu’ils soient anciens ou récents,
Certain sont toujours apte à blesser
J’ai choisi de parler du présent.

Je t’ai dis que tu m’avais libéré
Des ténèbres, où j’étais emprisonné,
Tu m’as répondu que je t’avais appelé
Et qu’alors, tu étais venu me chercher.

Je t’ai affirmé que je n’ai pas appelé,
Mais tu m’as dis que tu m’as entendu,
Que ce n’était pas comme si j’avais crié,
Comme les gens le font dans les rues.

Que dans cet appel, ce qui t’a convaincu,
C’est que tu l’entendais dans ton cœur.
Tu m’as trouvé alors que je m’était tu,
J‘étais sans espoir, tu m’as apporté le bonheur.

J’ai compris que j’avais fait beaucoup d’erreurs,
Tous mes anciens buts n’étaient que des leurres,
J’avais renié la plupart de mes précieuses valeurs,
Ne fréquentant que voleurs, tueurs et arnaqueurs.

Tu m’as libéré sans me juger au premier regard,
Ton esprit et ta beauté me guidant comme des phares,
Avec toi a mes cotés, je ne ferais plus d’erreurs,
Ma douce, ma moitié, mon ange, mon âme sœur.
Revenir en haut Aller en bas
MJ 1
Maître de jeu
Maître de jeu
avatar

Localisation : Dans l'étoile de votre coeur...
Date d'inscription : 30/05/2004

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Jeu 2 Juin 2005 - 17:02

Une plume.

Une plume,
s'est posée sur ma joue
elle avait le gout salé des larmes

Une plume,
s'est posée sur mes lèvres
elle avait le gout de tes baisers

Une plume,
s'est posée sur ma main
elle avait le gout de ta tendresse


Une plume,
s'est posée sur mon coeur
elle avait le gout de ton amour

Une plume s'est posée ...

Une plume nous a liés...

Une plume,
ma main s'en est saisie,
pour écrire ces quelques vers,
pour que ma vie
soit ton univers.

_________________
Si vous savez me parler, je vous mènerais au bout du monde...
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Jeu 2 Juin 2005 - 20:44

==> histoire banale <==

Il n’y a pas si longtemps
Vivait un garçon charmant
C’était encore un enfant
Il avait à peine douze ans

Il n’avait que trop peu d’ami
Et tous bien plus costaux que lui
Ils étaient beaux, ils avaient tout pour eux
Les cheveux blonds, et même de beaux yeux bleus

Lui était plutôt maigrelet,
Assez chétif, et mesurait
Une tête en moins que ses amis
Qui se moquaient toujours de lui

Enfin, ses amis, c’est ce qu’il croyait
Malheureusement pour lui il se trompait
Car ce jour la ils avaient décidé
De lui faire un sale tour, pour s’en débarrasser

Ils le trouvaient trop faible pour eux
Il n’était qu’un animal à leurs yeux
Une vermine, un déchet humain
Une créature qui ne sert à rien

Pour se jouer de lui ils avaient
Décidé de partir jouer au marais
La ils ont couru et se sont cachés
Le petit à mis deux jours pour pouvoir rentrer

Deux jours pour rentrer enfin chez lui
Mais combien pour se remettre de l’affront subi ?
Jamais il ne leur pardonnerait
C’est sur un jour, il se vengerait

Il se vengerait de tous ces sales gueux
Qui l’avaient traité comme un animal galeux
Il se vengerait des autres hommes qu’il envie
Ces hommes presque parfaits, il leur ôtera la vie

Alors est apparu près de sa mèche foncée
Un nerf de colère, comme une bosse enflée

Mais pourquoi vous raconter une histoire si banale
Des histoires comme celle ci, elles n’ont rien de spéciale

Etre trahi par ses amis ça arrive tellement souvent
Malheureusement ça marque, lorsque l’on est enfant
Et même si souvent le nom vous est indifférent
Le petit s’appelle Adolf, je crois qu’il est allemand..




héééé c'est bien je vosi qui a du monde qui commence à revenir poster
Revenir en haut Aller en bas
Zakkarit
Champignon vénéneux
Champignon vénéneux
avatar

Localisation : 16/m/regarde derriere toi...
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Jeu 2 Juin 2005 - 20:47

Je l'ai reconnu a la premiere strophe. J'ai lu sa biographie en cours et c'était raconté. Il disait même qu'il avait le teint verdatre
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Ven 3 Juin 2005 - 21:25

==> l’amourtié <==

il m’est arrivé souvent de ressentir cela
l’amourtié, comme on l’appelle par chez moi
symbolisant la frontière entre amitié et amour
où je t’aime et je t’adore ne font qu’un pour toujours

c’est un sentiment complexe qui regroupe en un seul
les avantages des deux, et délaisse leurs défauts
c’est ma façon de vivre, c’est tous mes idéaux
ma façon de penser, et la seul que je veule

tout comme l’amitié, ça peut se faire à deux
à trois, à quatre, autant que tu le veux
tout comme l’amitié, c’est pour durer toujours
ni dispute ni rupture, ce n’est pas de l’amour

tout comme l’amour c’est un sentiment fort
on pense l’un à l’autre sans le moindre effort
tout comme l’amour, la magie nous rassemble
Mais la c’est pour la vie ! On restera ensemble !!


suis pas fier de moi.. aurais pu faire mieux...
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Ven 3 Juin 2005 - 22:36

==> illusion du soir, espoir <==

Ce soir je ferme les yeux comme chaque soir
Et je peux encore et toujours t’entrevoir
Une nouvelle fois, luttant contre le désespoir
Je vais de nouveau réinventer notre histoire

Seras-tu blondes ou brune cette fois ?
peu être rousse, je n’en sais rien ma foi
Seras-tu mince ? Petite ou grande ?
Qu’importe? je me le demande

Qu’importe, puisque je ne peux que t’entrevoir
Qu’importe, ton image est dans le brouillard
Qu’importe oui ! j’ai appris à aimer le noir

Je ne te connais pas, mais je t’aime
Tu ne seras jamais dans mes bras, mais je t’aime
Tu n’existe qu’au fond de moi, mais je t’aime
Tout de même…
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Sam 4 Juin 2005 - 14:24

==> je t’aurai aimé jusqu’au bout <==

Je sortais vite de chez moi
Le cœur et l’esprit en fête
Je ne pensais juste qu’à toi
Et ma joie me rendait poète
Sur le chemin du bonheur
Je pensais à toi mon cœur
Je ne pensais qu’à l’amour
celui qui durerait toujours
Je pensais à ce beau jour
Ou tu me l’avais enfin dis :
‘Tu es bien plus qu’un ami’
et je t’ai répondu en retour :
‘c’est ce que je pense aussi’
alors je t’ai enfin embrassé
depuis je ne t’ai pas quitté
comme je te l’avais promis
--------------------------------
mon ange, j’espère que tu me pardonneras
aujourd’hui je ne viendrai pas chez toi
j’étais plongé dans mes pensées
je n’ai pas vu l’auto arrivé
je suis mort, souriant
j’ai été heureux
étant vivant
adieu
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Dim 5 Juin 2005 - 21:56

==> travailler c’est trop dur <==

L’homme n’est pas fait pour travailler
La preuve : bien vite il est fatigué
Ca fait longtemps que le travail me nuit
Enfin aujourd’hui, je l’ai compris !

Toujours devoir bosser, j’en suis las
J’aimerais tant revoir mon cher matelas
C’est décidé, pour ne plus qu’il me lasse
Je vais changer, pour la flemme je serai l’as !

Je serai le pro de la paresse
Et la flemme seras ma seul maîtresse
Je n’agirai plus que oisivement
mes actions ne seront que désœuvrement
Je serai roi de la fainéantise
Le travail a jamais sera mon hantise
Je prônerai pour toujours l’inaction
Et bien vite, je finirai en prison…

Chienne de vie de production
Le capitalisme nous rend tous con !
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Mer 8 Juin 2005 - 21:28

==> le doute <==

-Maître, maître il m’arrive un malheur
Voilà qu’en moi est surgit un grand doute
Est-ce que vos prédictions ne sont pas qu’erreurs ?
Est-il prudent de ne rien faire lorsque les autres boutent ?

-Mon fils calme donc ce qui te sert de conscience
Aie un peu plus confiance en ta science
Tu as toujours réussi à t’en sortir jusqu’ici
Pour moi ton avenir est déjà prédis

Tu passeras tes examens sans difficulté
Puisse que tu as toujours bien écouté
Ensuite ton destin est tout tracé
Tu ne peux avoir qu’un beau métier

Tu auras une femme belle et intelligente
Tu vivras dans une maison luxueuse
ton entreprise sera la plus fructueuse
Et tu vivras sans soucis de tes rentes

-Merci maître de m’avoir rassuré
Je sais maintenant que je dois étudier
Peut être que vous vous savez facilement mentir
Mais moi je ne joue pas avec mon avenir

Votre idylle est peut être bien belle à croire
Mais je ne baserai pas ma vie sur vos dires
C’est vrai, il faut voir l’avenir avec espoir
Mais pas vivre dans nos rêves, ou on arrive au pire

8 juin 2005
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Jeu 9 Juin 2005 - 21:55

==> Je t’adore Chris <==

Juste un petit mot pour te dire que je t’aime
Etant donner que tu ne me crois toujours pas
Tu me forces à t’écrire ce poème
A toi toute seule, au cas par cas
Douter, comment le peux-tu encore ?
On s’entend si bien pourtant tout les deux
Rien ne nous séparera avant la mort
Et même après, même pas dieu
Chris, tu es vraiment la meilleure des amies
Heureusement que je t’ai trouvé dans la vie
Rien ne serait jamais plus pareil sans toi
Ici ou ailleurs, je ne serais plus moi
Sur qu’au final, je préférais la mort

Christelle ne vois-tu pas, à quel point je t’adore ??!!
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Sam 11 Juin 2005 - 19:29

è l’amour fou ç

S’il te plait pardonne moi
Si je perds lentement ma raison
Si j’ai emprunté la voie
Des sentiments, de la passion

Mais ne suis-je pas poète après tout
Et si ma mémoire est encore bonne
Beaucoup sont devenus fous
Alors que l’on me pardonne

Je suis fou sans aucun doute
Et grand nombre ont choisi cette route
Mais ne va pas confondre la folie
Avec une horrible maladie

car si je n’ai plus toute ma raison
Si on me dit fou, parce que je reste moi
Il faut savoir faire la distinction
Je suis sans doute fou, mais fou de toi !



un ptit vite fait bien fait, bon je retourne study lol
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Ven 17 Juin 2005 - 20:50

==>concerto d’amitié <==

Allez-y ! sonner chère trompettes
Car aujourd’hui c’est la fête
Après mille et une souffrance
Voici venu enfin la délivrance

Résonner tour à tour mes tambours
illuminés de vos sons ce jour
fêtons ensemble le dernier examen
sans ce soucier de demain

Que faites-vous donc violons
Nous avons peu de temps pressons !
J’ignore si je les reverrai jamais
Qui sait ce qu’on deviendra après ?

C’est à toi mon bon trombone
Et que la musique soit bonne
Je veux fêter nos derniers instants
Dans la danse, les rires et les chants

Et vous aussi mes cymbales
Résonner jusqu’à nous faire mal
Que vos percussions apportent bonheur
Que vos échos rythment nos cœurs !

A votre tour très chères guitares
Montrer leur qu’il n’est pas trop tard
Dites leurs à quel point je les aime
Que je sais qu’ils pensent de même

Jouons ensemble maintenant, je le veux
Soyer les instruments de mes adieux
Faites-nous encore une fois rêver
Jouons ensemble, le requiem à l’amitié
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Sam 18 Juin 2005 - 23:14

==> à cette époque <==

Il y a fort longtemps, à l’époque des seigneurs
Quand en se reposant, en tentant de dormir
En rêvant oisivement, on pouvait à loisir
Respirer calmement, le doux parfum des fleurs

Tandis que mes ancêtres admiraient la verdure
Un de ces grands maîtres, le plus riche des rois
Voyant la liberté naître, créa une nouvelle loi
Interdisant de paraître trop près de la nature

Liant parole au geste, il fit abattre forêt et bois
Détruisant comme la peste, ces lieux rempli d’espoir
Ou maintenant il ne reste, que le caprice d’un roi
Que tout le monde déteste, mais qui a tout pouvoir

Mes ancêtres n’ont rien dis, que pouvaient-ils bien faire
C’eut été pure folie, de provoquer une guerre
Mais pourtant aujourd’hui, quand je vois la misère
Au fond de moi je me dis, le monde a trop souffert !

18 juin 2005
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Lun 20 Juin 2005 - 22:07

==> j’ai chaud <==

Goutte à goutte mon corps
Lentement s’évapore
L’eau s’enfui de mes pores
Lentement je m’endors

Gouttes à gouttes encore
Je transpire comme un porc
Mon corps se vide à tord
Lentement je m’endors

Flaques par flaques en dehors
Me résume mon sort
Le bateau quitte port
Lentement je m’endors

Lentement c’est la mort…

Mais la mort ne m’effraie pas
d’ailleurs je ne plains pas
Car sous ce soleil aride
Je ne me plein pas, je me vide..
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Lun 20 Juin 2005 - 22:08

==> un petit vers <==


de jour comme de nuit derrière mon bar
je vous donne des vers pleins d’espoir
servis tout frais sur un plateau de rime
pour oublier toutes vos déprimes

vous pouvez sans cesse consommer
mes vers ne sont pas meurtriers
même si parfois ils peuvent saouler
si vous êtes plein, c’est de gaieté

aujourd’hui on va faire la fête
on chantera des chansons paillardes
et demain pas de mal de tête


derrière mes vers, je suis poète
derrière mon bar, je suis le barde
un ménestrel que rien n'arrete


Dernière édition par le Mer 3 Aoû 2005 - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Sam 25 Juin 2005 - 23:01

==> self-contrôle <==

Cette soirée encore, j’ai voulu te le dire
A quel point je t’adore, à quel point je t’admire
Mais j’ai préféré attendre, mon heure avec patiente
J’ai préféré attendre, saleté de conscience

Pourtant je voulais lutter, écraser mes remords
Je voulais la noyer, l’envoyer chez les morts
L’alcool devait m’aider, à bien vite la brouiller
J’avais presque oublier, ma conscience sait nager

J’ai bu pourtant assez, pour avoir mal au foie
Un autre à ma place, serait mort d’un coma
Mais rien ne c’est passé, je marchais toujours droit
Et même face à face, mon cœur ne s’ouvrait pas

J’ai bu mais au final, rien en moi ne diffère
Je me sens toujours mal, je vis la même galère
Pourtant j’aurais tellement voulu te le dire
Tant pis, je me contenterai de l’écrire

Cette soirée encore, j’ai voulu te le dire
A quel point je t’adore, à quel point je t’admire
Mais je suis trop réservé, j’ai préféré partir
J’ai préféré oublier, à quel point tu m’attires

25 juin 2005
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Sam 25 Juin 2005 - 23:59

==> mal foutu <==

grand nombre de personnes pensent qu’il est aisé
de rester soi-même, en continuant à plaire
pourtant qui que l’on soit, la vie est un enfer
sous toutes ses coutures, je vais le démontrer

tout d’abords les défauts, dont nous sommes tous fait
ce qui semble logique vu que personne n’est parfait
me semblent être la plus grande source de rejet
L’homme ne supportant pas ses défauts : il les hait

viennent ensuite les qualités, tout aussi répandues
qui nous transforment, nous changent, voir même nous muent
elles nous permettent bien sur d’éviter des bêtises
mais la plupart du temps, elles attirent la convoitise

évidemment il nous reste pour survivre la neutralité
Mais la où la guerre enivre, où reste la liberté ?
si tu n’es pas avec l’un, tu es dans l’autre camp
car dans cet univers malsain, il n’y a pas de drapeaux blancs

amen je vous le dis, l’homme n’est pas fait pour vivre
ses défauts sont pour lui, chose fort dur à subir
il regarde son voisin, il peste car il l’admire
il ne reste pour chacun, aucune chance de survivre

25 juin 2005
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Dim 26 Juin 2005 - 17:06

==> le retour <==

Si longtemps déjà que l’on c’est quitter
Et aujourd’hui pourtant tu reviens me hanter
Comment peux-tu donc avoir le culot de revenir ?
Après toutes les douleurs que tu m’as fait subir

Pourquoi viens-tu me dire que je t’ai manqué ?
C’est toi qui es partie, partie pour te planquer

C’est toi qui m’as quitté ? Tu ne te souviens pas ?
Trop longtemps j’ai pleuré, mais tu ne revenais pas
Et maintenant tu m’implores, tu me le demande à genoux
Et bien non, tu as tord ! Il n’y aura plus de « nous » !

Que m’importe de savoir que je t’ai manqué ?
Nous deux c’est impossible, c’est toi qui l’as fait remarquer

Arrête donc de pleurer, ça ne servira à rien
Comment avoir pitié, tu ignorais mon chagrin
Tu ne t’es pas retourné, quand tu as quitté ma main
Tu ne t’es pas retourné, tu as pris l’autre chemin

Qu’importe à mes yeux que j’ai pu te manquer ?
Tu as choisi ta route, tu m’as abandonné

Tu continues pourtant, tu me supplies encore
Tu me dis je t’aime tant, tu me dis je t’adore
Dois-je vraiment te croire ? je ne cesse de douter
J’ai bien envie de croire, dis-tu la vérité ?

Alors tout ce temps d’après toi je t’ai manqué
Mais alors dis-moi, pourquoi m’as-tu quitté ?

Tu me serres dans tes bras, je veux te repousser
Tu me gardes contre toi, tu tente de m’embrasser
Je ne me souvenais plus à quel point c’était bien
Je ne me souvenais plus comme avec toi j’étais bien

Alors c’est vrai mon ange, tout ce temps je t’ai manqué
Allez vient dans mes bras, bien sur je t’aime encore !

26 juin 2005
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Dim 26 Juin 2005 - 23:02

==> légende <==

Il existe une légende, que peut de gens connaissent
L’histoire du grand combat, entre le mal et le bien
Une bataille importante, que l’église délaisse
Car elle porte un coup bas, à dieu et l’esprit saint

Il y a fort longtemps, le monde était partagé en deux
Le mal et le bien, avaient portions égales
Le roi des bonnes gens se faisait appeler dieu
Et les autres humains, allaient au prince du mal

L’un des deux clans aimait à souvent faire la guerre
Et des démons étaient régulièrement envoyés par Lucifer
Pour prendre le paradis, l’assujettir aux enfers
Erreur de stratégie, dieu ne se laissa pas faire

Il entraîna le Malin dans un combat à mort
Et réussi à le tuer à l’étonnement général
Il pris possession du terrain, ainsi que ses trésors
Lucifer ayant beaucoup tuer, quel butin colossale.

Quel changement pour dieu, lui qui n’a jamais possédé
Il se retrouve puissant, très riche et vénéré
Il règne sur les cieux, et sur le monde des damnés
C’est pour ça que lentement, il commence à changer

Il se fait pervertir par tout ce bel argent
Il devint pas à pas, le pire des mercenaires
rebaptise son empire, du joli nom de terre
Et changeant son nom de roi, se fit appeler Satan !

Plusieurs morales à cette histoire, voici les principales
Même dieu est incapable d’être son propre maître
Confronté au pouvoir, on oublie la morale
Les amis les plus nobles, l’argent les change en traître

26 juin 2005
Revenir en haut Aller en bas
Poison
Sourie perdue
Sourie perdue
avatar

Localisation : 13/f/quelque part au fond d'un trou
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Vos poèmes   Lun 27 Juin 2005 - 8:06

Ton vrai visage

Caché derrière un masque sans trait ni couleur,
Marchant mystérieusement tel un loup solitaire,
Sur ce train lourd et sourd aux pas involontaires,
Il arpente la banlieue en masquant ses douleurs.

Dissimule ses sentiments loin derrière sa voix,
L’air ailleurs, un peu rêveur, il marche dans la nuit.
Il dissipe ses envies, il voile ses ennuis,
Il avance sans rêve et dans son cœur se noie.

Chaque être humain scelle son humeur aux yeux d’autrui.
En enfouissant ton caractère, tu le détruis ;
Tu deviens prisonnier de tes pas en otages.

Il ne faut pas enfermer tes peurs dans ton cœur.
Pour de ta courte vie être enfin le vainqueur,
Retire ton masque pour dévoiler ton vrai visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos poèmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos poèmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les poèmes d'un Tigre Solitaire
» Poèmes pour mes chevaux
» Deux poèmes très simple
» [POÉSIE] Les pseudos-poèmes joyeux et pleins de vie de Yuuki \o/
» Poèmes Noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aérys :: Aerys 1ère version (les archives) :: Forum de discussions générales :: Vos créations :: Vos poèmes-
Sauter vers: