Jeu de rôle médiéval fantastique gratuit par forum.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La forêt d'Espérya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ 2
Maître de jeu
Maître de jeu
avatar

Masculin Date d'inscription : 30/05/2004

MessageSujet: La forêt d'Espérya   Dim 27 Aoû 2006 - 17:35

Certains arbres semblent vous regardez le jour, la nuit on peut distinguer de petit yeux rouges. Elle semble vide et rempli de créatures invisibles.
Revenir en haut Aller en bas
sheiriko
Marmotte peureuse
Marmotte peureuse


Masculin Localisation : 20/c'est une proposition?/ou tu veux quand tu veux... hum..
Date d'inscription : 18/12/2007

Mon perso
Sexe:
Race: Félinos
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Jeu 20 Déc 2007 - 23:16

(((rue)))


(enfin! des arbres, de la verdure, la nature. ça fait du bien!!)

arriver devant la forêt, mes instincts reprennent le dessus et je commence à courir dans tous les sens à travers les arbres. depuis longtemps je n'avais plus eu l'occasion de courir comme ça sans me soucier du reste, quelle agréable sensation.

je fini par m'éssouffler et ralenti ma cadence. j'en profite pour admirer la végétation autour de moi.

(mais où suis-je au juste?)

je regarde autour de moi comme pour essayer de me retrouver. Comme si je connaissais cette forêt...
Il ne me faut pas longtemps pour me rendre à l'évidence : je suis perdu.
étrangement l'idée ne me dérange pas, elle est même plutôt plaisante. quel meilleur moyen d'apprendre à connaître un endroit que de s'y perdre. et quel endroit : arbres, ruisseaux, clairières. pas une ombre à l'horizon.

(il y a des chances que je me plaise dans ce nouveau chez moi)

je décide de prendre mes repères à partir de maintenant et commence à explorer le massif végétal, bercé par le doux menuet du vent dans les feuilles.

(je n'ai plus qu'à trouver un endroit discret et confortable où m'installer)
Revenir en haut Aller en bas
sheiriko
Marmotte peureuse
Marmotte peureuse


Masculin Localisation : 20/c'est une proposition?/ou tu veux quand tu veux... hum..
Date d'inscription : 18/12/2007

Mon perso
Sexe:
Race: Félinos
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Dim 23 Déc 2007 - 0:39

après plusieurs longues heures d'investigations sans avoir rien trouvé d'intéressant, le soleil commence à se coucher et j'y vois de moins en moins. Je décide alors de grimper dans un arbre et d'y passer la nuit.

(tant pis, je continuerai mes recherches demain, dormons maintenant)

M'installant du mieux que je peux sur une des branches, je ferme peux à peux les yeux et me laisse bercé par le silence de la nuit.
tout à coups, un cri strident me fait sursauté et je manque de tomber de mon perchoir. Je regarde autour de moi mais ne vois rien de suspect à première vue.

(allons, calme toi, c'est sans doute une chouette qui passait par là)

toujours sur mes gardes, je reste assis là sur ma branche quelques minutes, guettant attentivement les moindre mouvement des ombres nocturnes.

(c'est incroyable comme cette forêt est inquiétante la nuit. j'ai l'impression d'être observé sans savoir d'où exactement. et ces points rouges la bas, on dirait à s'y méprendre à des yeux menaçants...)

j'essaie de récupérer peu à peu mon sang froid. je monte un peu plus haut et m'arrête à une des plus hautes branches de l'arbre.

(voila, ici quoiqu'il arrive je serai en sécurité je pense)

Je guette encore quelques minutes les mouvements autours de moi, puis las d'attendre je me force à fermer les yeux, l'ouïe toujours alerte.

...

lorsque je rouvre les yeux, le soleil brille de mille feu. la forêt a retrouvé son calme et sa tranquillité et les yeux rouges semblent avoir disparu.

(tien, je me serais finalement endormi. quelle étrange nuit j'ai passé là. tout est différent ici : les bruits, les odeurs, même les ombres qui d'habitudes ne m'effrayaient pas ont l'air plus aggressive ici. il va sans doute me falloir un petit temps d'adaptation)

je regarde autour de moi pour vérifier que rien ne vient puis je descends de mon arbre et regarde autour de moi.

"mafoi, mais cet endroit est très bien. j'ai été fort inspiré de m'arrêter ici cette nuit. c'est décidé, c'est là que je construirai mon abris!"

On a beau être un félinos, lorsque l'on a vécu toute sa vie proche d'une ville, on aime le solide et la belle construction. j'ai donc tout intérêt à trouver de bonnes planches et du matériels pour commencer mon oeuvre. Se pose alors un soucis évident : ai-je assez pour financer une telle entreprise.

(la dernière cabane que j'ai faite l'était avec les planches de celle de mes parents. j'ignore combien cela peut bien coûter... remarque, il n'y a qu'une façon de le savoir!)

Motivé par mon nouveau projet, je me concentre pour mémoriser l'endroit dans lequel je me trouve, puis prend la direction de ce qui pour moi devrait être la ville, tout en mémorisant le chemin.

(((rue)))
Revenir en haut Aller en bas
sheikoh
Grenouille géante
Grenouille géante
avatar

Localisation : 13/homme/c'est po
Date d'inscription : 29/12/2004

Mon perso
Sexe:
Race: Hobbit
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Mar 25 Déc 2007 - 1:35

(((ligue)))

Sortant de la grotte avec Iki sur l'épaule
"Wouah la lumiére ca fait du bien"
je me dirige vers la ville dans un pas lent en pensant a mon aventure vécue et celle dont je reve


((les rues))
Revenir en haut Aller en bas
http://sheikoh.net
Aniky
Scorpion noir
Scorpion noir
avatar

Féminin Date de naissance : 25/01/1991
Age : 26
Localisation : Indéterminé.../ A votre avis ? / Dans le dépotoir le plus proche du paradis...
Date d'inscription : 27/09/2004

Mon perso
Sexe:
Race: Semi elfe
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Jeu 10 Jan 2008 - 17:49

(((Les rues)))

Southor vole loin devant moi, visiblement heureux de retrouver cet air libre et pur, presque comme moi. Trop de monde m'a toujours mise mal à l'aise, d'où mes aventures plus solitaires qu'en groupe. Et le dernier groupe n'a réussi à rien, quand bien même nos aides avaient été les meilleurs. Le souvenir de cette cité parfaite me fait frissoner de peur. Pas un homme au monde ne supporterait cela, être obligé de suivre les rêgles à vie. Pas moi, en tout cas.
Un vent carressant fait virevolter ma crinière d'ivoire et les plumes qui en ornent différentes mèches, produisant un son sifflant et doux. Je suis dans une clarière dégagée, Southor est perché sur une branche de sapin, presque endormi. Mon nuage va en baver les ronds de chapeaux.

"En avant."

Je dépose au sol la longe étole qui ensère mon cou, ôte mes boucles d'oreille trop gênantes, déserre les liens qui maintiennent ma robe trop serrée. Pourquoi est ce que je me suis habillée comme ça, au passage ? Je ne devais pas être très réveillée ce matin. Seul un élément gênant demeure. Mon bandeau, devant mon côté droit. Mais je vais le garder, ma cicatrice a beau être guérie, mon esprit n'est pas prêt à l'accepter. Je me connais suffisament bien pour le reconnaître.

Comme si il savait ce que je veux, mon cimeterre virevolte dans le vent avec son bruit aigu typique. Cimeterre, dague, puis bouclier. Ils ne m'ont jamais laissée, je les sens comme avant entre mes doigts. Petit à petit, je me sens fatiguer avec mes mouvements mais je me force à continuer. Un coup. une roulade. Esquive, frappe, esquive, cours, il me faudrait un arc ou une arme de lancer, frappe, pare.
Un ennemi invisible execute sa danse mortelle avec moi, répondant à mes coups et mes sifflements. Ma gorge me brûle agréablement, je n'ai presque plus d'oxygène à force de travailler. finalement, je tombe au sol, bras croisés, armes au côté.
Le ciel est bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Elahars
Pioupiou sorti de sa coquille
Pioupiou sorti de sa coquille
avatar

Date d'inscription : 16/01/2007

Mon perso
Sexe:
Race: Draconide
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Mer 16 Jan 2008 - 18:07

(((Rue)))


J’arrive dans la forêt respire un bon coup cet air frais et délicieux. Je m’avance entre les arbres et observe les alentours.

(Bizarre.. j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un, mais je ne vois personne !)Pensais-je en m’arrêtant soudainement.


Cette idée m’est apparue d’un coup, je ne sais pourquoi.. Je continue de m’avancer mais plus lentement cette fois. Observant maintenant les verdures et les plantes qui se trouvent près de moi, je me mets à les examiner.

(Et bien, malgré que la forêt ressemble beaucoup à celles de chez moi, les plantes sont, elles, complètement nouvelles pour moi ! Je vais devoir étudier correctement leur composition afin de fabriquer des potions.)


Après cela, je me relève et m’enfonce un peu plus dans la forêt. Au bout d’un moment, je m’arrête et m’installe dans le creux d’une racine sortante du sol afin de me reposer, et de profiter un peu de ce calme que m’offre cette nature que j’affectionne tant.

J’observe les oiseaux posés sur des branches, et pense à ce que je vais faire après..

(J’ai un logement, je me suis équipé correctement ! Maintenant il est temps de reprendre mes exercices, ensuite je me mets en route afin de me perfectionner dans l’art du combat)


Tout en pensant déjà a mes futures aventures, je m’endors paisiblement, mon arme a la main au cas où…
Revenir en haut Aller en bas
Aniky
Scorpion noir
Scorpion noir
avatar

Féminin Date de naissance : 25/01/1991
Age : 26
Localisation : Indéterminé.../ A votre avis ? / Dans le dépotoir le plus proche du paradis...
Date d'inscription : 27/09/2004

Mon perso
Sexe:
Race: Semi elfe
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Ven 18 Jan 2008 - 18:32

Le ciel est toujours bleu mais le soleil est bas. Clignant des yeux, je me redresse péniblement. Je n'ai pas eu l'impression de dormir longtemps pourtant, mais je devais être vraiment fatiguée. Je sais ce qui m'a réveillée... Southor me mordille le lobe de l'oreille d'un air pressant comme si il tentait de me prevenir d'un quelconque danger, piaillant comme l'aurait fait un jeune gerfaut. Ce n'est pas dans les habitudes de mon faucon de faire cela...

"Qu'est ce qu'il y a, Southor ?"

Il continue. Un doute. Une attaque en vue ? Mon cimeterre retrouve son fourreau mais ma dague reste dans ma main tandis que je scrute aux alentours, cherchant une présence. Foutu sang humain parfois... Rien en vue, du moins de là où je suis. Il va falloir que j'avance.
A pas de loup, du bout de mes bottes, enmitouflée dans ma cape, je me faufille entre les grands arbres en suivant le froufrou sécurisant des ailes de l'oiseau fauve qui m'accompagne. Si il a repéré quelqu'un, cette personne a fait une erreur en le laissant fuir. Il va la regretter...

En effet, une créature est assoupie sous un arbre. Je n'ai jamais rien vu de tel de toute ma vie, pourtant seuls ceux qui se marrent là haut peuvent savoir tout ce que j'ai vu. Un croisement entre un humain et un dragon ? En tout cas, il est laid. Très laid. Plein aux as ? On va bientôt le savoir.
Ma dague prolonge gracieusement mon bras, j'ai vu son arme mais je ne le craint pas. Trembler, moi ?

"Toi là. Bourse ou vie ?"

Je m'applique à rendre me voix froide, ce qui n'est guère compliqué, et mon regard ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Eleawyn
Lapin voyageur
Lapin voyageur
avatar

Féminin Date de naissance : 27/08/1989
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humaine
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Lun 21 Jan 2008 - 16:29

(((Rue)))


(Aaah! Enfin tranquille! Que c’est bon de respirer cet air si frais, si agréable…)

Je me promène en scrutant les arbres, toutes les sortes qu’il y a alors que j’en connais même pas l’appellation ! De si belles choses autour de moi qui me donnent envie de m’allonger sur l’herbe sans prêter attention aux malfrats qui pourrait y avoir. Même si mon passé me manque quelque peu, je dois tourner la page et essayer de ne pas recommencer comme avant.

(Hum… Il faudrait peut-être aussi essayer de moins se méfier des autres… Pas facile cela dit, les gens sont crapuleux, et moi, je ne me laisse jamais faire! Haha !)

Soudain, j’entends prononcer d’une voix très froide:

"…rse ou vie?"

(Ours ou vie? Hein? Il y a des ours dans les parages? Hum… Et puis même, si c’était le cas, pourquoi parlerait-elle à un ours en le questionnant d’une vie…)

Je me redresse un peu en grimaçant et réfléchi.

(Idiote va! A quoi penses-tu tout de même!! J’ai certainement loupé une partie de la phrase, pour pas changer! La question ne se pose même pas.
Ralala… Je sais pas ce que j’ai ces temps-ci, mais je comprends tout de travers…)

Un peu plus soulagée à l’idée que cet ours n’existe pas, je soupire un bon coup et m’appuie contre un arbre, ne m’empêchant à songer à cette voix.

(Glaciale cette voix quand même... M'enfin! Que voulais telle dire par la? Ours ou vie. Rse ou vie ? Se ou vie ?… BOUrse ou vie !! Oui, c’est ça !! Il faut que j'aille voir ça.)

D’un coup sec, je retire mon bras de l’arbre et fait un pas en arrière mais, une grande racine sortait de terre et me bloquait. Je tombe alors par terre, pas de chance pour moi, par la même occasion je fais un boucan énorme.

"Aie aie! Aie!"

(Ca y est ! Je me suis bien fait mal !)

Ma tête avait cogné contre ce foutu arbre et je m’étais fait mal à la cheville… J’hésitais à attendre que le mal passe pour me lever mais si il y a des gens par ici, il vaut mieux pas qu’on me voit. Ils pourraient y passer ! Je ne supporte pas les novis qui essaient d’acquérir la bourse de quelqu'un si facilement! Hum!

J’imaginais d’un coup ce que ma ptite mamy allait me dire:

"Hum, fais pas ta maligne Léa, je te rappelle que t’es allongée par terre, cheville certainement foulée à ce qu’il me semble… Incapable de bouger le petit orteil.
De plus, arrête de faire la dur, tu sais tout autant que moi que tu as envies de te faire des amis. Surtout que tu as une quantité d’ennemies sur Noérya et qu’il serait temps que tu sois plus sympa et laisse ta rancune la bas. Et puis, tu penses même pas ce que tu dis."


Tout compte fait, je restais immobile en train de me tenir la cheville gauche en écoutant les oiseaux chanter.

(Bah, pourquoi pas rester un peu ici en attendant…)

Mes yeux se fermaient petit à petit, malgré mon effort pour rester éveillée. Toujours être vigilante est important.

(Si c’était moi, j’aurais déjà fouillé les poches d’une personne assise à moitié endormie et me serais déjà enfuie. Aaah, le bon vieux temps…)

C’est ainsi que je m’assoupis au creux de l’arbre, recroquevillée, toujours en tenant ma cheville.
Revenir en haut Aller en bas
Elahars
Pioupiou sorti de sa coquille
Pioupiou sorti de sa coquille
avatar

Date d'inscription : 16/01/2007

Mon perso
Sexe:
Race: Draconide
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Lun 21 Jan 2008 - 18:38

Malgré mon jeune âge, mes nombreuses aventures en forets mon appris quelque chose, ne dormir que d’un œil, se fier a mes sens ainsi qu’a Mère nature qui me guide a travers les innombrables quêtes…
Bien avant que cette personne ou chose ne me parle, je saisi ma rondache sans geste brusque afin d’éviter un coup de surprise..

(Ca doit être une personne, car elle vient en douce… Mais de petite taille car le bruit est assez bien étouffé..)


Sachant maintenant que la personne n’est plus qu’a quelques mètres de moi, je me prépare à deux opportunités…

(Soit il m’attaque par surprise et son démarrage va être bruyant, car la ou il se trouve de nombreuses brindilles jonchent le sol, ce qui me permettra de parer son coup avec ma rondache OU il va m’avertir de me lever…)


Dès que cette pensée me traverse l’esprit, j’entends une voix s’élever de la ou se trouve le personnage et j’entends qu’il me dit :

« Toi là. Bourse ou vie ?"

D’un geste, presque simultané suivant ces paroles, je me lève d’un bond mon bouclier en avant et ma dague au poignet prêt à attaquer ! A ce moment là, j’observe mon adversaire qui, comme je pensais, est bien petit, armé et l’air déterminé. Cependant, je pense qu’il n’a jamais vu un draconide car lorsque je me suis levé, il a reculé d’un pas et m’a regardé de haut en bas d’un air de dégout et de rejet !
Après avoir vérifié que celui-ci est seul, je le regarde et inspecte son équipement, son oiseau, ainsi que sa façon de se tenir ce qui me permet de voir plus ou moins à quoi il pense…

(Et bien, me voila ici seulement depuis 2 jours et voila que l’ont essaye déjà de me débourser !) Pensais-je avant de dire :


« Je ne crois pas que quelques piécettes te servent énormément, ainsi que de t’attirer la rancune d’un dragonide ! Je ne cherche pas d’ennuis, je veux seulement poursuivre ma route sans problèmes, maintenant à toi de décider si tu veux ou m’attaquer ou me laisser partir ! En tout cas, il est hors de question que je te donne quoi que ce soit ! »

Soudain un énorme bruit sourd survient à travers la forêt, je me retourne afin de voir d’où cela provient mais je ne trouve pas.. Je me résous à ne pas continuer a chercher, de suite du moins, et me concentre vers la personne qui me menace.

(Et bien, heureusement que je me suis équipé avant de venir en forêt, mourir si vite sans découvrir ce continent serait bien triste.. Le choix est de son coté maintenant, à lui de décider !)


J’attends sa réponse et continue à l’observer d’un œil avertit me préparant à n’importe quel alternative de sa part…
Revenir en haut Aller en bas
Aniky
Scorpion noir
Scorpion noir
avatar

Féminin Date de naissance : 25/01/1991
Age : 26
Localisation : Indéterminé.../ A votre avis ? / Dans le dépotoir le plus proche du paradis...
Date d'inscription : 27/09/2004

Mon perso
Sexe:
Race: Semi elfe
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Mar 22 Jan 2008 - 17:01

Sa réponse aussi vive que brutale me surprend, je recule. Oui, il est laid. Même très laid, mais ce n'est pas le soucis. Mon véritable ennui maintenant, c'est que l'homme-dragon face à moi n'a pas l'air décidé à obéir à mon ordre sans réagir, cela va me compliquer la tâche. Une parole sensée de mon père me revient alors "on n'obtient pas souvent quelque chose sans douleur, et si c'est le cas on ne le savoure jamais autant qu'après un sacrifice". Père était sensé, parfois, quand il ne rampait pas devant sa femme. Mon sacrifice sera celui du draconide, s'il s'acharne dans la mauvaise voie comme il est parti pour le faire. Un sourire froid, sans joie, orne mes lèvres et je secoue la tête, faisant tinter les ornements de ma coiffure.

"En général, quand je dis la bourse ou la vie, on répond à ma question sans partir sur es considérations tordues. Rancune ? Je m'en fiche royalement. Un de plus ou de moins, tu ne va pas changer ma vie mon grand. A la limite, ta bourse, oui. Et si tu veux la défendre, ta peau me fera une bonne base pour une armure de cuir, qu'en pense tu ?"

Je remonte ma dague jusqu'à ce qu'elle forme un angle droit avec mon cou, la pointant sur le draconide, l'autre main près du corps, prête à saisir une protection si l'autre est un peu trop belliqueux.

"Au mieux, je consent à..."

BADABAAAAM... Badabam ? Le bruit de quelqu'un qui tombe. Donc quelqu'un qui est dans le coin, représentant une potentielle menace pour le moment moins présente que l'hybride devant mes yeux. C'est tout juste si je cligne les yeux mais je fais signe de ma main libre à Southor. S'il y a menace, je le saurais. Pour l'instant, l'hybride.

Prête à combattre, j'abaisse mon centre de gravité en m'accroupissant légèrement. Poignets souples, légère tension dans le dos. Cela fait combien de temps que je ne me suis pas battue pour de bon ? Sûrement quelques semaines, je me sens vaguement rouillée. Mes muscles ne réagissent pas aussi bien que d'habitude, encore endoloris par mes cabrioles d'avant-draconide. Il est plus grand que moi, ce qui peut représenter un avantage autant qu'un inconvénient, mais ne semble pas connaître le bois. Moi, qui suis là depuis plus longtemps, je le connais. Je suis avantagée.

"En fait j'ai compris ton problème. Tu est tellement nouveau ici que tu ne connais pas les bons coins pour roupiller sous les arbres sans tomber sur des échappés d'Espérya la Sombre. Dommage pour toi. Remarque tu aurais pû tomber sur pire. Le gnome teigneux n'aurait même pas discuté avec toi."

Mine de rien, je me décale légèrement tout en parlant, cherchant une position plus avantageuse que celle où je suis, dans les brindilles. Et j'espère bien que la simple idée que je sois une habituée des lieux fasse fléchir l'homme-dragon. Un peu de parlotte n'a jamais fait de mal à personne après tout, ça peut même sauver une vie. D'après une source louche.
Revenir en haut Aller en bas
Elahars
Pioupiou sorti de sa coquille
Pioupiou sorti de sa coquille
avatar

Date d'inscription : 16/01/2007

Mon perso
Sexe:
Race: Draconide
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Lun 28 Jan 2008 - 13:10

(Ma réponse à l’air de la surprendre, croit-elle que je vais lui laisser ma bourse comme ca ?)


Cette brutalité que j’ai vue dans son regard quand je lui dis ma réponse, me fais comprendre qu’un combat n’est pas ce qu’elle veut..
Malgré cela, elle réfléchis.. Un sourire froid, sans joie se dessine sur ses lèvres accompagné par un hochement de tête tintant ses nombreux éléments ornant sa chevelure.

Pensant me décliner de mon acte, elle tente de me résigner avec des paroles qui peuvent atteindre un être simple et naïf !

« Tu ne connais pas ma race, ni mon parcours ! Je ne suis pas un des ces petits débutants que tu attaques, je ne suis pas un humain ! Si j’ai une rancune envers quelqu’un, je le poursuis jusqu’à ce que je le tue, ensuite je reprends ma route. »

Je perçois cette hésitation dans le regard de cette petite personne qui ne se résigne pas a abandonner, même si la mort peut aboutir au bout de cette discussion.
Elle se prépare a un combat car elle se positionne dans une position propice a combattre.

"En fait j'ai compris ton problème. Tu est tellement nouveau ici que tu ne connais pas les bons coins pour roupiller sous les arbres sans tomber sur des échappés d'Espérya la Sombre. Dommage pour toi. Remarque tu aurais pû tomber sur pire. Le gnome teigneux n'aurait même pas discuté avec toi."

(Crois t’elle vraiment que je sois un débutant ?)


« Oui, c’est vrai ! Je suis bien nouveau ici ! Mais cela ne change rien au fait que tu ne me connais pas, malheureusement pour toi tu es tombée sur quelqu’un de rusé. Certes je ne connais pas cette forêt, mais quand on vit toute son enfance dans une forêt on acquit quand même des connaissances sur les notions de survies ! »

J’observe toujours autant cette personne lorsque je parle et remarque qu’elle se déplace sur le coté pour ne pas être gênée par les brindilles, malheureusement pour elle, elle tombe dans un autre de mes pièges.
En effet, je me suis assoupis sous cet arbre car je sais quel type d’arbre me sert de toit !

« Et bien tu as encore beaucoup de choses a apprendre sur la nature, elle est plus piégeuse que tu ne le pense.. Cela dis, je vais te laisser une chance d’évoluer dans ce domaine ! Je vais m’en aller, malheureusement pour toi tu ne vas pas pouvoir me suivre.. »

J’aperçois alors dans ses yeux une exclamation lorsque mes paroles finissent d’être prononcées. Ne laissant pas a cette personne le temps de réfléchir, je lance un violant coup de pied dans l’arbre car celui-ci est un marronnier et certaines marrons tombent sur le semi-elfe.
En partant, je lui jette un dernier coup d’œil et lui dit tout haut:

« La prochaine fois que tu veux attaquer quelqu’un, réfléchis-y à deux fois ! »
Revenir en haut Aller en bas
Aniky
Scorpion noir
Scorpion noir
avatar

Féminin Date de naissance : 25/01/1991
Age : 26
Localisation : Indéterminé.../ A votre avis ? / Dans le dépotoir le plus proche du paradis...
Date d'inscription : 27/09/2004

Mon perso
Sexe:
Race: Semi elfe
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Mer 30 Jan 2008 - 10:45

"Espèce de ..."

Des marrons... Des marrons... Je fulmine, et pas qu'interieurement. Cet homme-dragon m'a échappé parceque cet arbre est un marronier, et parceque j'ai fait une bête erreur d'appréciation. Pourquoi est ce que ça m'est arrivé ? Si ça se trouve, cet affreux sale type va prévenir la Garde et me jeter aux cachots. Frisson. Tout mais pas ça... Ma dague fait un vol plané vers le marronier, se fiche dans son tronc, relâchant un peu ma colère. Lui, je retiens son air, et il ne risque pas d'y avoir de négociations la prochaine fois que je le vois. Il va sentir ma dague entre ses côtés...
Un sourire vient à mes lèvres à cette idée. Encore du travail pour ces imbéciles de la Garde... Ca leur fera les pieds.

Soudain, je me souviens d'un détail qui avait disparu dans le flot de colère. Quelqu'un avait été non loin, puisqu'un bruit de chute m'avait déconcentrée. Peut être qu'il faudrait que j'aille voir de quoi il retourne, au moins pour m'assurer que ce n'est pas quelqu'un qui pourrait m'en vouloir pour mes saines paroles à l'égard de l'homme-dragon, et faire une bonne action s'il n'est pas trop agressif.
A pas lents et prudents, j'essaye de repérer l'origine du bruit dans les sous-bois. Ce n'est pas chose facile... Surtout pas pour moi.

"Sombre crétin qui continue à me pourrir la vie même après avoir orné de son sang les murs..."

C'est fou ce que je peux avoir la rancune tenace, tout bien réflechi.
Un bruit, un mouvement, à l'extremité de mon champ de vision certes limité, me font réagir au quart de tour, et mon pas lent se mue en cavalcade légère sur les feuilles mortes. Qui est là, mystère. J'espère juste que ce n'est pas quelqu'un de trop hargneux. Cette légère altercation avec ce... m'a vaguement refroidie, je ne souhaite pas me battre.
Enfin, je vois ce qui a provoqué le bruit de chute. Une fille ? Bah, elle ne va pas mourir si je l'observe un peu avant de voir de plus près de qui il s'agit. Alors je m'appuie contre un arbre, à quelques pas d'elle, et observe sa réaction. Elle a l'air jeune, elle dort. Est ce qu'elle va se réveiller à mon approche, je ne le sais pas. Mais ça pourrait être drôle...
Revenir en haut Aller en bas
Eleawyn
Lapin voyageur
Lapin voyageur
avatar

Féminin Date de naissance : 27/08/1989
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humaine
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Ven 1 Fév 2008 - 7:36

J’ouvre petit à petit mes yeux, comme si j’avais dormi pendant des heures et me sentais tout aussi lourde qu’avant. J’aperçois alors une élégante semi-elfe s’approcher de moi.

(Qui est-ce? Est-ce un rêve?)

Je la vois se diriger lentement vers moi avec entourée d’une lumière éblouissante derrière elle… De plus, elle n’avait pas l’air de me vouloir du mal…

(Oui, c’est ça… Je rêve ^^)

Je me rends compte soudainement que cette étrange lumière d’ange était en fait le soleil et que c’était réellement une personne qui s’approchait de moi…
J’ouvre grand les yeux et sortis ma dague à moitié endormie et la pointa vers l’inconnue.
Peut-être avait-elle l’air gentille mais méfiance. J’étais toujours assise, dans le creux de cette arbre avec cette cheville blessée, peut-être l’avait-elle remarqué et venait pour me voler.


"Toi, là !"

J’attends alors quelques secondes avant d’enchaîner mais à part de la rancune qui s’affichait sur son visage, je ne voyais pas de mauvaises intentions. Je dépose donc ma courte épée et soupire en bon coup en attendant qu’elle s’explique.
Revenir en haut Aller en bas
Tyrande Whisperwind
Pioupiou sorti de sa coquille
Pioupiou sorti de sa coquille
avatar

Masculin Date de naissance : 21/05/1989
Age : 28
Date d'inscription : 01/02/2008

Mon perso
Sexe:
Race: elfe de la nuit
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Dim 3 Fév 2008 - 12:51

Tyrande marchait tranquillement ecoutant le chant des oiseaux et le song que produisait le vent et les feuilles des grands arbres.

( Mes forêts me manque, j'espers que je n'aurai pas de mal à m'y faire ! )
Tyrande continuait de marcher, puis elle aperçut un halo de lumiere plus loin.

( Humm la forêt se termine donc là bas, finalement je suis enfin arrivée, la route n'a pas été aussi longue que ça )

Tyrande accelera le pas, meme si son visage ne l'exprimait pas, elle avait tout de meme hate de voir cette ville, ça quête pourra enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Aniky
Scorpion noir
Scorpion noir
avatar

Féminin Date de naissance : 25/01/1991
Age : 26
Localisation : Indéterminé.../ A votre avis ? / Dans le dépotoir le plus proche du paradis...
Date d'inscription : 27/09/2004

Mon perso
Sexe:
Race: Semi elfe
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Mer 6 Fév 2008 - 15:48

"Toi là ? Garde ta phrase filette. Je ne veux même pas te faire de mal."

Toujours appuyée contre mon arbre, je pose mon regard un peu plus perçant sur elle, essayant d'avoir l'air pacifique. Je n'ai pas l'habitude, c'est plutôt drôle en fait... On ne me paye pas pour ça. Froncement de sourcils.
Sa dague... Elle la pointe sur moi, non pas que cela me fasse peur, ce serait plutôt de l'agacement qui pointe dans mon coeur. La promptitude des gens, et de moi même, à sortir l'arme sur cette île est plutôt affligeante. Enfin, c'est ce qui fait son charme, à cette île. Sans bagarres, missions périlleuses et meurtres dans les ruelles, Esperya ne serait pas aussi amusante à vivre. Je me détache enfin de mon arbre et m'avance vers la gamine à la cheville visiblement tordue, levant mes bras pour montrer que je ne lui veut aucun mal. Arrivée à quelques pas, je m'accroupis près d'elle et pose de nouveau mon regard sur elle, plus particulièrement son visage.

"Allons bon. Tu est blessée ? Besoin d'un coup de main ?"

Non mais qu'est ce qui me prend ? Depuis quand j'aide les sales gamines à aller au temple ? En plus, je ne tiens pas à y aller à ce fichu temple. Il est froid, vide, trop propre pour moi. Oui, j'aime bien les ruelles malfamée, pas les temples sentant la mort... Frisson le long de mon dos.
Je pose le bout de mes doigts au sol pour conserver ma stabilité, sourit, joue avec une de mes tresses avec ma main libre, histoire d'attendre sa réponse. Je songe à ce que je ferais une fois qu'elle aura décidé, et le cas échéant que je l'aurais menée au temple. La bibliothèque me semble être un endroit interessant, je pourrais tenter de trouver quelque chose à faire dans un bouquin. Quantité de chasses aux trésors sont possibles si on possède un temps soit peu de jugeote...
Revenir en haut Aller en bas
Tyrande Whisperwind
Pioupiou sorti de sa coquille
Pioupiou sorti de sa coquille
avatar

Masculin Date de naissance : 21/05/1989
Age : 28
Date d'inscription : 01/02/2008

Mon perso
Sexe:
Race: elfe de la nuit
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Dim 10 Fév 2008 - 13:20

(((( forge ))))

Tyrande arrive enfin dans la foret, l'expression sur son visage montre bien qu'elle est heureuse de la retrouver.

( Bon allé, au boulot )

Tyrande s'enfonce un peu dan la foret vers un bosqué et se met a chercher des plantes medicinales, comme de la verveine, du thym,de la sauge, du romarin, du tilleul,du pissenlit, de l'ortie, de la menthe, de la camomille ou des reines des pres... Apres quelques heures de recherche, Tyrande est heureuse de voir que cette forêt n'est pas gangrainée par les humains et autres, vivant ici. Elle a trouvé pas mal de plantes dans un bosquet et une petite clairiere non loin, et decide d'aller les vendre. Tyrande se remet donc en route vers la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Elahars
Pioupiou sorti de sa coquille
Pioupiou sorti de sa coquille
avatar

Date d'inscription : 16/01/2007

Mon perso
Sexe:
Race: Draconide
Taille et poids:

MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   Jeu 20 Mar 2008 - 19:58

Je continue de courir a travers la forêt, non pas pour fuir mon agresseur car celui-ci doit être loin, mais pour sentir l’air de cette nature sur mon visage, et aussi pour l’effort fournit…

(Cela fais longtemps que je n’ai plus fais d’exercices physiques, il faut que je m’y attèle car je ne peux partir à l’aventure sans un minimum de préparation.)


Je continue de courir ainsi à travers cette verdure qui fait monter en moi un sentiment heureux, de bien être. Dague à la main, je cours et cours, jusqu’au moment ou je m’arrête et entreprends de faire des gestes de combats appris dans mon enfance.. Ceux-ci ne tardent pas à se manifester, et comme si je pratique une danse, mon corps tourbillonne avec des cris de combats et des attaques dagues en main..

« YHAAA !!! POUR L’HONNEUR ET LA PAIX, QUE MON SANG COULE EN FAVEUR DES DEMUNIS ET QUE LES INJUSTICES SOIENT BANNIES. »

La rage en moi, monte comme si une horde me charge et que ma vie en dépends.. Pendant ces enchainements, les alentours se perdent un peu et des souvenirs me remontent en tête. Je me revois jeune près de mon professeur apprendre l’art du combat, je repense aussi à mes parents mort devant mes yeux parce qu’ils donnent un avis contraire à celui de la reine, je vois le jour ou l’on m’a rejeté de ma patrie en raison de mon incapacité à tuer un humain sans défense et sans motif simplement pour la fête de ma majorité..

Au bout d’un long moment, que je ne peux définir, je m’arrête. Trempé de sueur, et la rage encore présente en moi, je m’assois afin de faire une séance de concentration intense de mon esprit. Cela apaise mes muscles, ma rage, et je ne pense plus à rien. Le calme pénètre en moi tels un courant d’air traversant un champ de blé. Lorsque la sérénité de mon corps est à son maximum, j’ouvre les yeux et vois que la nuit est tombée. Je décide alors de monter dans un énorme arbre qui se trouve à ma droite et que j’avais pris pour un troll lors de mon entrainement. Je m’assoupis lentement, l’oreille toujours à l’écoute..

Le lendemain matin je me lève de bonne heure afin de cueillir quelques variétés de plantes pour mon travaille. J’en trouve quelques-unes que je connais mais d’autres types de fleurs qui me sont inconnues, je prends la plus grande attention lorsque je les cueille car certaines fleurs ont des défenses assez dangereuses contre tout être essayant de les cueillir. Après une cueillette riche en trouvaille, je regarde dans mon sac et je suis assez content de la quantité de plantes trouvées. Je décide alors de me rendre en ville afin de préparer quelques flacons de mes préparations faites maison. A l’idée de faire connaitre mes parfums, ainsi que mes préparations médicinales aux autres personnes de la ville ainsi qu’aux aventuriers, un sourire se décide sur ma bouche et je me mets en route. Le long de ma marche, je me remémore les différentes recettes que j’ai élaborées il y a de ça quelques années.
(((ville)))
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La forêt d'Espérya   

Revenir en haut Aller en bas
 
La forêt d'Espérya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aérys :: Le Monde d'Aerys :: Autour de la ville :: La forêt-
Sauter vers: