Jeu de rôle médiéval fantastique gratuit par forum.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MJ 2
Maître de jeu
Maître de jeu
avatar

Masculin Date d'inscription : 30/05/2004

MessageSujet: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Lun 7 Jan 2008 - 19:40

A toi thor ! surveille djidanebe hein !
Il fait souvent n'importe quoi
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Lun 7 Jan 2008 - 21:01

(((n'importe quoi, c'est lui le plus gamin des deux! enfin, merci quand même ^^)))

(((bord de mer)))

Je me réveille et m’étire en lançant mes deux bras en arrière tout en baillant profondément. Un petit faisceaux lumineux passe par en dessous de la porte et éclaire faiblement la pièce dans laquelle je suis, c’est sans aucun doute le matin.
Je me lève lentement et délicatement pour ne pas réveiller Thor, puis je m’équipe comme à mon habitude.
Discrètement, j’ouvre la porte de la cabine et sors à l’extérieur du navire pour me rafraîchir.
Autour de moi, une grande étendue de sable s’étend jusqu’à l’horizon, coincé entre le royaume de la mer et celui de la forêt, formant un splendide mélange de couleur. Quoi de mieux pour se réveiller et bien commencer la journée ?
J’ai oublié mes craintes de la vieille. L’endroit est si paisible et tranquille qu’imaginer ne fusse qu’un instant qu’un drame pourrait s’y produire semble impossible.
Je me dirige vers une flaque d’eau de mer, oubliée par celle-ci lors de la marrée, et commence à me débarbouiller.
Cela fait, je retourne dans la cabine retrouver Thor. Lorsque j’y suis, j’entre en laissant la porte grande ouverte pour laisser passer la lumière et le réveille délicatement.

« debout petit paresseux. Tu n’as pas assez dormi hier ? »

Thor ouvre à moitié un œil et baille profondément. Chaque fois c’est pareil. On dirait que le réveil est pour lui la pire des punitions.
Il commence à s’étirer et secoue la tête pour se réveiller.

« quoi ? on reste pas ici aujourd’hui ? »

« tu veux dire, rester et ne rien faire, tu m’as bien regardé ? »

« bha je ne sais pas, j’avais cru comprendre que tu t’étais lassé de l’aventure »

je veux lui répondre, lorsque tout d’un coup une question m'interpelle :

(une minute, comment il sait ça lui ?..)

feintant de trouver sa question normale, je ricane et lui lance gaiement :

« moi ? arrêter l’aventure ? quelle idée.. »

« ravis de te l’entendre dire »

D’un bon, Thor saute du lit et se dirige aussitôt vers la sortie, tout d’un coup empli d’une énergie nouvelle.

« on va où ? »

« hé bien, j’avais d’avis de retourner à l’arène. J’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’y ai plus été. »

« Chouette, on va s’amuser ! »

je m’étonne aussitôt :

« tien ! je pensais que tu n’aimais pas la violence gratuite ? »

« heu.. oui enfin. C’est pas vraiment gratuit puisse que tu dois payer pour participer. Pas vrai ? »

« très drôle. Allez viens ! Pour une fois que tu es bien luné, autant en profiter ! »

nous sortons de l’épave et nous dirigeons vers la ville.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Lun 7 Jan 2008 - 22:02

Pour la ville, la fin de matinée est une période plutôt calme. Les agriculteurs sont tous partis à leurs champs ; les autres personnes sont déjà occupé à travailler ; et les enfants pour la plupart ne sont pas dans rues. La seule animation dans ces conditions restes le marché, toujours aussi bruyant malgré le peu de clients qui s’y rendent.
J’arrive enfin devant l’arène, toujours accompagné de Thor. Je rentre à l’intérieur et cherche du regard après le responsable qui s’occupe des inscriptions, mais ne trouve personne.

(étrange, l’arène semble déserte)

Je regarde vers Thor, guettant la moindre réaction, mais celui-ci ne semble pas étonné par le phénomène.

« en quête d’aventure jeune homme ? »

Je sursaute. Derrière moi se trouve un vieil homme étrangement vêtu qui me dévisage de prêt.

« On peut dire ça comme ça oui. Vous êtes ? »

« Hermód, sage de la communication depuis de nombreuses années maintenant. »

(un sage de la communication, j’ignorais que ça existait..)

« Djidanebe, aventurier et marchand d’arme à mes heures, enchanté »

je me retourne et fait mine de lui tendre la main, mais il ne la saisit pas et se contente de faire un signe de tête.
Il me dévisage encore un instant, me fixant dans les yeux ce qui m’intimide un peu, puis me dit :

« et c’est en ces lieux que vous comptez trouver l’aventure ? »

(il marque un point là…)

je dévie mon regard et tente de formuler une réponse qui ne vient pas. Au fond de moi, je sais très bien que c’est une forme d’aventure épurée que je cherche ici, sans risque pour moi ni pour mon ami.

(comment se fait-il qu’un simple vieillard arrive à m’intimidé plus qu’un énorme monstre ? les mots me feraient-ils plus mal que la douleur ? allons bon !)

« non pas vraiment, mais la sensation de faire un vrai combat dans les règles me manquait. Vous savez, quand on est aventurier, on combat rarement à arme égale »

(ça y est, voila que j'épprouve le besoin de me justifier à présent..)

au moment où je prononce les mots « à armes égales », une lumière brille subitement dans les yeux de l’homme.

« je ne voudrais pas m’avancer dans un domaine qui n’est pas le mien, mais n’est-ce pas la ce qui est grisant dans ce merveilleux périple ? le risque et l’inconnu ? »

« si sans doute… »

« alors vous n’êtes pas un vrai aventurier si vous êtes en ces lieux »

« pardon ?! »

(mais pour qui se prend-il à la fin ce cadavre en puissance ?)

Je fais mine de me retourner et de quitter l’arène mais l’individu me rappel aussitôt.

« ne vous fâchez pas jeune homme. Si vous êtes vraiment un aventurier, j’ai peut-être de quoi vous permettre de le prouver, tout en vous enrichissant par la même occasion. »

intrigué par les propos du vieillard, je fais marche arrière et retourne auprès de lui.

« je vous écoute ? »

(quoiqu’il me propose je l’accepte.. il va voir ce que c’est qu’un vrai aventurier ce rat de bibliothèque)

« dans ce cas, suivez- moi je vous prie. »

L’homme se retourne et part dans la direction d’un couloir que je n’avais jamais remarqué. Je fais signe à Thor de me suivre et nous rejoignons le vieil homme.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Lun 7 Jan 2008 - 23:17

Un long frisson me parcours lorsque je pénètre dans le couloir. On aurait dit que toute chaleur y avait été annihilée, de la même manière qu’un cimetière peut donner cet impression de froid. Nous marchons ainsi quelques mètres, puis l’homme ouvre une porte et m’invite à la franchir. Ne voulant pas laisser croire qu’une vulgaire porte m’impressionne, je rentre dans la salle.
Nous nous trouvons à présent dans une petite pièce carrée dont les murs sont tous d’un blanc éblouissant. Au milieu de la pièce se trouve un bureau sur lequel traîne plusieurs parchemins dont plusieurs sont déroulés.
Je regarde discrètement vers l’un d’eux mais ne reconnais pas l’endroit qui y est représenté. A première vue, on dirait une grosse île, dont le centre n’est pas dessiné.



« qu’est-ce que c’est ? »

la vieillard entre à son tour et s’assied derrière le bureau.

« ça, mon jeune ami, c’est la carte d’Aérys »

je reste stupéfait un instant. Jusqu’ici, je n’avais jamais pensé qu’une telle carte puisse exister. A ma connaissance, une grande partie du contient n’a pas encore été découvert et l’on en connaissait pas encore les contours. Pourtant, l’île sur la carte semble bien être délimitée.
Je reprend peu à peu mes esprits et essaye de ne pas montrer mon étonnement, en me contentant de commenter la carte d’un :

« je voyais ça plus grand.. »

« c’est à l’échelle évidemment ». réponds aussitôt le vieil homme d’un air amusé. « mais nous sommes encore loin d’avoir tout découvert. »

« Je vois cela. J’imagine que l’espace non dessiné reste encore inconnu à ce jour. »

« c’est exact » -long silence- « ça ne vous fait pas d’effet de prononcé le mot inconnu ? »

« attendez que j’essaie : inconnu. Non, pas plus que ça. »

L’homme soupir un instant puis croise les bras.

« c’est bien ce que je craignais : vous n’êtes pas véritablement un aventurier. »

(ça y est ! voilà qu’il remet ça sur le tapis. Et je lui tends des perches en plus.)

Je pose mes deux mains sur la table et m’appuie de tout mon poids pour avoir l’air plus imposant.

« Bon écoutez, vous me dites pourquoi vous m’avez fait venir ici où l’aventure se fera sans moi ! »

« Ne vous fâchez pas voyons, je veux juste être sûre de bien m’adresser à la bonne personne. Je vous explique : »

L’homme pointe du doigt ce qui ressemble à une ville en haut de la carte. Manifestement, les environs autour de ce point ont déjà été bien découvert.

« Comme vous vous en doutez, la ville qui est dessinée ici n’est autre que Espérya. Lors d’une mission de reconnaissance en bateau, nos cartographes nous ont apportés les tracés exact des contours du continent. Grâce à eux, nous savons enfin son étendue, mais l’intérieur reste encore inconnu. »

« et… »

« lorsqu’ils sont rentrés en ville en héros, les cartographes ont tout de suite été montrer leur découverte. Comme vous pouvez le voir sur la carte, durant leur parcours ils ont longé une montagne à l’ouest du contient. Plusieurs d’entre eux affirment avoir aperçut au somment de cette montagne une forme étrange. Selon eux, la roche aurait été taillée en forme de tête de mort. »

Mes deux bras toujours tendu sur le bureau, je peine à rester éveillé tellement le récit de l’homme est soporifique.

(va y accouche… pff, écouter un vieux fou parler sans s’endormir, ça c’est une aventure !)

je regarde autour de moi, laissant le vieil homme partir dans des détails dont je n’ai nul besoin. Thor, comme à son accoutumée, c’est empressé de trouver un coin confortable où se coucher, affichant encore et toujours un large sourire.

« Alors que beaucoup de mes collègues ont mis ces fabulations de côté pour travailler sur le concret, j’ai fait ma petite enquête. Et bien figuré vous que selon une légende, un Dieu –j’ignore lequel- aurait caché le plus beau des trésors dans une montagne en forme de tête de mort. »

« passionnant.. »

(voilà.. répond lui de temps en temps, comme ça il croira que tu l’écoutes encore..)

-long moment empli d’un silence presque religieux-

(heu.. je commence à avoir comme un doute.. il a fini là ?..)

« oui donc en gros vous voulez que j’aie la-bas c’est ça ? » dis-je sans pointé d’endroit bien précis sur la carte.

« c’est exact. Et que vous rapportiez le trésors en ville si trésors il y a. »

(Tu veux pas non plus que je te donne mon équipement aussi ?)

« et je gagne quoi la dedans ? »

« hé bien ! mais l’aventure jeune homme »

(haaaa waii juste ! c’est pour ça que je suis là. Bon bha, j’ai dis que j’accepterais de toute manière. Mais alors son argent il peut se le..)

« entendu ! »

« Ravis de vous l’entendre dire. Dans ce cas, rendez-vous demain à l’orée du bois. Je vous apporterai un cheval, quelques rations et une copie de la carte. »

« hum, vous n’espérez pas que je la complète quand même ? »

l’homme se met alors à rire.

« Non, non bien sûre, mais peut-être pourra-t-elle vous être utile »

l’homme me raccompagne dans l’entrée de l’arène où il n’y a toujours personne. Il me salue puis repart dans le couloir duquel nous venons.

(bon et bien, je pense que combattre en arène maintenant serait idiot. Ce vieillard me prend déjà suffisamment de haut. Ca me laisse l’après-midi de libre. Mais d’abord, allons dinez !)

je fais un signe de tête à mon chocobo pour qu’il me suive et nous prenons tous deux la direction de la forêt
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Mar 8 Jan 2008 - 0:03

à peine sommes nous sorti de la ville que Thor me pose plein de questions. Où l’on va aller, pourquoi on y va, ce qu’on va y rencontrer. A chaque question, je me contente de répondre que je ne sais pas, ce qui ne fait qu’augmenter la joie et l’entrain de mon ami à plume. L’idée de partir on ne sait où pour faire on ne sait quoi semble lui plaire au plus haut point.
Pour ma part, je continue a être un peu grognon. Ce vieillard ne me plait décidément pas et l’idée de devoir le revoir le lendemain n’est pas faite pour m’enchanter.

« tu penses à quoi ? »

« ho rien. Juste ce vieux qui a le don de me mettre hors de moi. Vivement que l’on soit parti qu’on n’ait plus à le voir ! »

« bha, si tu veux la prochaine fois c’est moi qui lui parlerai »

« très drôle ! »

La bonne humeur de Thor fait plaisir à voir. Quand je repense à la période où il était acariâtre et susceptible, je me dis qu’il a fait beaucoup de chemin depuis lors. Finalement, je parviens à oublier le vieux bonhomme et à profiter du calme de la forêt.
Pour dîner, Thor et moi nous mettons à pister du gibier. Seulement, étant loin d’être discrets, nous faisons fuir nos proies avant même de les avoir débusquées. Après une heure de chasse, nous restons bredouille et décidons d’aller au bord de la page pour pêcher, ou plus précisément envoyer Thor pêcher pendant que je prépare le feu.

Tandis que mon ami ramène ses proies sur le bord de la plage. J’arrache quelques planches de bois sec du navire dans lequel nous dormons depuis quelque temps et m’efforce d’y mettre le feu. Petit problème : le bois utilisé pour construire les navires est évidemment traité pour ne pas prendre feu. Au but de quelques minutes sans succès, je décide d’aller chercher une chaise dans l’une des cabines et d’en faire du petit bois, consumable celui-ci.

Après le repas, Thor parvient à me convaincre d’aller jouer dans la mer pour profiter de notre dernier jour de ‘congé’ – le métier d’aventurier étant bien plus qu’un temps plein habituelle -. S’en suis alors une bagarre d’eau plus qu’inéquitable, surtout lorsque mon familier s’amuse à changer ses plumes de la couleurs de l’eau pour mieux s’y camoufler et utilise son pouvoir sur celle-ci pour me la projeter au visage.

A moitié mort-noyé mais heureux, je rentre me mettre au sec une petite heure plus tard et me couche sur le sable pour y faire un sieste.

Lorsque le soleil part se coucher, nous décidons de faire à son image et retournons dans notre ‘petite’ cachette pour y passer la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Mar 8 Jan 2008 - 1:11

Le lendemain matin, je me lève au aurore pour être sûr de ne pas manquer le rendez-vous. Aucune heure n’a été fixée, et je ne voudrait pas donner un prétexte supplémentaire au vieillard pour me rabaisser.
Je secoue Thor qui a mon grand étonnement se lève sans dire un mot, puis me redresse et m’équipe rapidement.
Lorsque nous somme prêt, nous nous rendez à l’entrée du bois et nous regardons en direction de la ville après notre homme.

« ha ! vous voilà. »

(quoi ?!!! il est déjà là ? mais c’est impossible enfin)

je regarde derrière moi. L’homme est bien là, accompagné d’un splendide cheval à la robe brune.

« voici Ragnarok. Cette jument vous accompagnera jusqu’à la montagne »

(d’accord, d’accord. L’objectif est une montagne. J’ai intérêt à lui soutirer d’autres informations tant que je l’ai sous la main)

« je peux voir la carte ? »

l’homme me désigne une sacoche accrochée à la selle du cheval. Je l’ouvre et trouve à l’intérieur plusieurs rations et un parchemin que je saisis. Je le déroule rapidement et cherche vite du regard une montagne proche de la mer.

(bon bha la seul possible c’est celle au sud-ouest. Ça doit être ça. Comment y aller maintenant, je ne vais pas faire tout le contour par les plages quand même ? et on ne sait pas du tout ce qui peut se trouver entre. Je vais lui demander on verra bien)

« vous avez un chemin à nous conseiller ? … Hermód ? Hermód ?! »

Tout comme il est apparu, l’homme a maintenant disparu sans laisser aucune trace, sans faire aucun bruit.

« tu as vu où il est allé Thor ? »

Mon chocobo ne me répond pas. Je regarde dans sa direction et le vois en train de tourner plusieurs fois autour de la jument, la jugeant de toute part. Je m’approche d’elle et commence à la caresser.

« Belle bête hein ? »

« mouais, mouais »

« hey ! pourquoi tu râles ? tu étais content que l’on parte avant non ? »

« ouais, c’est bon. allons y »

(mais qu’est-ce qui lui prend enfin ? ça va être gai le voyage si il est grincheux comme ça tout le temps. La dernière fois qu’il a été aussi grincheux ça a fini par un lutin carbonisé… je n’ose même pas imaginer qui sera le suivant)

Comme Thor semble pressé de partir, je regarde une dernière fois la carte puis grimpe maladroitement sur le cheval.

(bon, comment ça marche ces trucs la ?..)

« heu.. avance ! »

A peine ai-je dis ces mots que le cheval se met en route.

(hé hé ! j’étais peut-être fais pour monter à cheval qui sait ?)

« il va me le payer ce traître, ça devrait pas se passer comme ça… » -grommellements-

« qu’est-ce que tu dis Thor ? je t’entend pas de la haut »

« rien, rien.. »
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Mer 9 Jan 2008 - 12:05

Finalement, je décide de rejoindre le cour d’eau que je connaissais déjà. D’après la carte, il était fort probable que ce soit le même qui débouche de l’autre côté de l’ ‘inconnu’. Le mieux était donc sans doute de le suivre.
Nous avons voyagé pendant quelques heures et déjà, il nous est possible de le voir au loin.

« Hé bien ! C’est nettement plus rapide en cheval, qu’en dis tu ? »

Depuis le départ, Thor semble bougon. Encore une fois, il ne me répond pas et se contente d’accélérer la cadence. Le cheval fait alors de même, ce qui semble énerver mon ami de plus belle.

(Ce serait le cheval qui le met dans cet état là ?)

Arrivé au bord de l’eau, je décide de faire une petite pause et descends de ma monture pour me dégourdir les jambes.

« C’est amusant ! D’habitude je passe mon temps à marcher et la je ne peux le faire que lorsque l’on s’arrête. »

Manifestement, cela n’amuse pas beaucoup mon ami.
Je fais mine de m’enfoncer en forêt, puis me stoppe et me cache dans un buisson pour observer ce qui se passe.

A peine suis-je parti que Thor s’avance vers le cheval. Son plumage change de couleur et prend une teinte dorée.

(Il ne va quand même pas… ?)

D’où je suis, je distingue difficilement ce qui est en train de se passer. Autour de Thor, une lueur scintillante est en train de grandir, faisant reculer le cheval petit à petit. La leur s’intensifie et les poils du cheval se dressent aussitôt. Le cheval secoue la tête, puis se met à galopé vers la ville.

(C’était bien le cheval qui le dérangeait. Mais pourquoi ne me l’a-t-il tout simplement pas dit ?)

Lorsque le cheval est assez loin, Thor se couche au sol, comme si de rien n’était. Ne se doutant pas que je l’observe depuis le début.

J’attend quelques minutes puis reviens tranquillement vers mon ami. Je regarde autour de moi, faisant semblant d’être étonné, puis lui demande :

« mais.. où est le cheval ? »

« Parti vers la ville, tu aurais du l’attacher, c’est pas fidèle ces choses la.. » réplique immédiatement Thor d’un ton désabusé.

« c’est étrange, il avait pourtant l’air bien dressé. Et tu n’as pas essayé de l’arrêter ? »

« tu aurais préféré que je lui brûle les pattes pour qu’il reste ici ? »

« A choisir non, mais je ne comprends pas pourquoi il est parti. Il était pourtant bien avec nous. C’est pas comme si on ne l’avait pas accepté dans notre groupe pas vrai ? »

Thor se redresse sans me répondre puis essaye de changer de sujet de conversation :

« bon, on se remet en route ? »

« Hmm.. oui d’accord. La route risque d’être plus longue que prévue autant nous dépêcher. » -silence- « Après tout tant que je t’ai à mes côtés, je n’ai besoin de rien d’autre »

Thor doit être satisfait par cette conclusion, car aussitôt il se vient se frotter à ma jambe.

« c’est dommage, il aurait pu faire un bon repas ce cheval tu ne crois pas ? »

Il me regarde un instant l’air étonné, puis recommence à se frotter à moi plus satisfait que jamais. J’attends un instant, puis d’une voix moqueuse je lui lance :

« N’empêche, la prochaine fois, remets toi en rouge après.. »

Sans attendre sa réponse, je lui fais un clin d’œil puis cours vers l’horizon en l’invitant à me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 11 Jan 2008 - 22:12

Nous courons ainsi un bon moment, sans se soucier vraiment de ce qui se passait autour de nous. Le simple fait d’être ensemble nous rend heureux et nous suffit amplement. Des montres auraient très bien pu nous attaquer que nous ne les aurions sans aucun doute pas vu venir. Qu’importe ? Après tout l’important n’est pas d’attendre quelqu’un mais bien de l’accueillir comme il se doit, hors parti comme nous le sommes là, je plains sincèrement celui ou ceux qui voudraient se mettre en travers de notre chemin.

Finalement le soir tombe. La lune monte lentement dans le ciel tandis que nous marchons au bords de l’eau. La nature semble plus verte, plus vivante ici. Où alors est-ce moi qui suis simplement heureux ? quelle belle chose de partir dans un endroit inconnu sans objectif bien précis ni d’itinéraire. Juste le moment présent, moi et Thor.

Je murmure tout bas :

« l’inconnu »

Je ressens comme un frisson en prononçant ce mot. Est-ce le froid qui lentement s’installe pour la nuit, ou alors est-ce ce sentiment que le vieillard voulait tant que je ressente en le prononçant ?

« Dji ? »

La voix de mon chocobo est toute tremblante également.

(lui aussi a des frissons, c’est sans aucun doute le froid alors)

« Oui ? »

« on s’arrêterait pas un peu ? »

« fatigué ? »

« Non, mais on n’y voit plus très loin et je n’ai pas envie de tomber dans l’eau à côté de nous. Tu as vu comme le courant est fort. »

« Oui. Ca confirme mon hypothèse. Je parie que ce cour d’eau est en fait un petit fleuve. »

« How » fait aussitôt Thor en se retournant vers l’eau. « enchanté ! »

« arrête de te moquer ! allé, cherchons un endroit pour la nuit. »

Nous nous éloignons de l’eau pour éviter l’humidité et accessoirement les créatures nocturnes sans doute assoiffées et potentiellement dangereuses. Nous trouvons alors rapidement un endroit convenable où passer la nuit.

« bonne nuit ! »

« ‘nuit »

Thor ne met pas longtemps à s’endormir. Je me déséquipe et me couche sur le dos. Dans le ciel de nombreuses étoiles brillent.

(ça aussi c’est l’aventure. Je parie que ces étoiles recèlent des secrets fabuleux. C’est dommage que je n’aie jamais prit le temps d’écouter les légendes que me racontait maman quand j’étais petit.. Bon, il est temps. On a encore une longue route à faire. Reposons nous.)
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 11 Jan 2008 - 22:14

Le lendemain, nous nous levons de bonne heure. Après quelques étirements, je m’équipe et me redirige vers l’eau alors que Thor pousse de profond bâillement.
Nous marchons à nouveau en longeant le petit fleuve, quand soudain un grand cri monstrueux m’interpellent derrière moi.
Je sors mon arme d’un geste vif et me place devant Thor pour le protéger d’un danger quelconque, mais rien. Personne ne semble nous suivre, nous sommes seuls.

« heu.. Dji ?… »

« chuttt, j’écoute »

je fais signe à mon chocobo de se taire, puis regarde autour de nous après la moindre chose suspecte.

« Dji.. »

J’approche ma main du bec de mon ami et lui tien fermé sans trop lui faire de mal, puis je lui souffle :

« ça venait sans doute de l’eau, je vais aller voir, reste sur tes gardes »

Je n’ai pas fini de dire ma phrase que le bruit se fait à nouveau entendre, plus précis, plus proche. On dirait un hurlement de troll affamé, ou en ruth, au choix. Je me retourne, regarde attentivement autour de moi mais n’aperçois rien. Je m’avance silencieusement vers un fourré au cas ou la chose se trouverait dedans, lâchant du même coup le bec de mon ami qui me mord aussitôt le doigt (((-1pv)))

« waieee !! mais pourquoi tu as fais ça ? »

Je regarde mon chocobo furieusement mais celui-ci semble me regarder encore plus méchamment. Je veux lui demander ce qui se passe, mais encore une fois le bruit me coupe dans mon élan. Mais cette fois, j’ai vu d’où il venait ! Face à moi, mon ami Thor et son estomac font des bruits plus que suspects.

« j’ai faim Dji… »

« J’entends ça. Pourquoi tu ne m’as pas dis plutôt que c’était toi ?… heu… ne répond pas »

Je range mon arme et voyant qu’il boude encore je lui rappel qu’il est loin d’être sans tord.

« en même temps, les provisions était sur le cheval non ? fallait y réfléchir à deux fois avant de le faire fuir. On a plus qu’à chasser. »

Thor baisse tristement la tête, regrettant du coup un peu son geste, puis me dit comme pour se faire pardonner :

« attend, je vais réparer mon erreur… »

Il se dirige vers l’eau et change couleur. D’un coup, son plumage passe de pourpre à jaune vifs, comme du blé au soleil. Directement, quelques petites ondes électriques se forment autour de son corps et un rayon part en direction du petit fleuve.

Je m’approche discrètement et tout en regardant mon ami à l’œuvre, je passe ma main dans son plumage pour voir si je ressens quoique ce soit.

(c’est hallucinant, je ne ressens rien, même pas une petite décharge..)

Après que l’éclair ait frappé l’eau de plein fouet, quelques bulles se forment à la surface et de nombreux poissons remontent à la surface.

« tu exagères, on en avait pas besoin d’autant »

« bha on en aura pour les autres jours comme ça »

« mouais, poissons à tout les repas… faudra essayer de trouver autre chose demain quand même »

alors que nous parlons, le courant emporte les corps à moitié cuit de nos proies. Voyant ça, Thor change à nouveau de plumage et arbore cette fois un magnifique plumage bleu clair.

Un petit tourbillon se forme dans l’eau et quelques instants plus tard, les poissons sont à mes pieds, apporté par celui-ci.

« bon et bien, mange en quelques uns maintenant, je ferai cuir le reste pour midi. »

Il ne faut pas lui dire deux fois. Thor se rue sur ses proies et en gobes une grande partie.

(bha il a l’air d’aimer ça. Moi qui croyait qu’un chocobo mangeait juste des graines. Il m’a plutôt l’air omnivore celui-la…)

Je ramasse ce qu’il reste et les emballe dans mon sac. Nous nous remettons en route, longeant toujours le fleuve, et nous arrêtons à midi pour manger. Nous reprenons ensuite la route, ne nous arrêtant que tard au soir pour dormir.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Lun 14 Jan 2008 - 13:58

Après une bonne nuit de sommeil, nous entamons le troisième jour de voyage avec joie. Le plaisir d'explorer le monde est toujours le même, malgré la fatigue qui s’installe lentement.
On pourrait croire que la répétition du décor pourrait être monotone, mais il n’en est rien. On ne se lasse pas d’admirer dame nature dans sa robe verdoyante, parcourue de long en large d’un magnifique flot bleu.
Le temps passe rapidement et je décide qu’il est temps de manger pour nous deux. Hélas, le repas n’est constitué que des poissons de la veille, morne plat. Je mange toutefois ce repas, non pas sans bourgeonner un peu, me promettant que le lendemain, nous irions chasser.

Le temps s’écoule rapidement et déjà le soir nous guette du bout de l’ombre (((bon ok ça veut rien dire, mais je trouve ça beau ))). Nous nous retirons alors en forêt pour y passer la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Lun 14 Jan 2008 - 14:46

Le lendemain, je m’éveille à l’aurore et m’étire lourdement avant de me mettre debout. Thor, un peu étonné de ma précipitation, se lève à son tour, le plus lentement que faire se peu.

« Tu es bien matinal aujourd’hui.. » dit-il entre deux bâillements.

« Oui ! J’ai cogiter toute la nuit sur la meilleur façon de chasser. J’ai hâte de mettre mon plan à exécution ! »

Thor soupire.

« tu es encore avec ton idée de chasser ? Pourquoi ne te résous tu pas à manger du poisson tous les jours tout simplement ? »

« Ho tu sais le poisson ça va un jour. Allé mettons nous en chasse ! »

« Quoi maintenant ?! »

« Bah oui, je t’ai dis que j’étais pressé »

« Mais enfin, imagine qu’on attrape quelque chose, tu comptes le manger maintenant ? »

« Bien sûre que non je… un point pour toi… Bon et bien marchons alors. Vivement l’heure de manger. »

Thor s’étire encore une fois puis pousse un long soupire, se rendant compte que je l’ai levé à l’aurore sans raison valable. Ensuite il me rejoint et nous nous remettons en route le long du fleuve.

Pour passer le temps, je sors la carte et m’amuse à essayer de calculer où nous sommes. A coup sûre, nous nous trouvons maintenant dans la partie blanche de la carte. Le tracé du fleuve a tout d’abords prit une direction bien plus vers l’ouest que je ne l’aurais pensé, mais maintenant il reprend sa direction de départ : le sud.

(je me demande si ce fleuve est bien le même que celui qui débouche au sud-ouest de la carte)

enfin, il est temps de penser à manger et donc, à chasser !! Sans dire un mot, je change de direction et me dirige vers la forêt sur notre gauche. Thor se rend vite compte que je ne le suis plus et ne met pas longtemps à comprendre pourquoi je suis parti par là.

« tu aurais faim Dji ? »

« Moi ? non. Mais l’appétit vient en chassant ! Viens ! »

Thor cours dans la direction et me rejoins. Nous nous engouffrons tout deux dans les bois.

« c’est quoi ton plan miracle au juste ? »

« trouver un cour d’eau »

« ha oui, tu comptes les surprendre pendant qu’ils boivent c’est ça ? »

« Non, je veux que tu utilises l’eau pour les encercler et les empêcher de fuir »

Thor réfléchi un instant.

« moui, pas bête.. ça peut marcher.. »

Après quelques minutes, nous finissons par trouver une petite rivière qui passe à travers les bois.

(je m’en doutais, une forêt à côté d’un fleuve, il doit y avoir de ces petites rivières partout sur notre route)

Je demande à Thor de se poster au bord de la rivière, prêt à agir, pendant que je vais rabattre quelques proies. Je contourne alors la zone, le plus discrètement possible, puis je sors mon arc et commence à chercher un animal quelconque susceptible de faire un bon repas.

Je n’ai même pas fais quelques mettre que déjà de nombreux bruits de fuites fusent dans tous les sens. J’essaye de capter le bruit le plus lourd et regarde dans sa direction. Plus loin, une biche est en train de courir à toute allure. Je commence à lui courir après, essayant au mieux de l’orienter vers l’endroit où se trouve Thor et en criant :

« on arrive, prépare toi ! »

La biche saute au dessus d’un fourré de taille impressionnante, pour ne pas me faire distancer de trop, je n’ai pas le choix et doit faire de même. Je m’élance le plus rapidement que je peux puis saute. Mon pied se prend dans une des branches qui me retient près du sol. J’essaie de le décoincé mais n’y parvient pas. Je n’ai alors d’autre solution que d’amortir ma chute en faisant une roulade vers l’avant, perdant du même coup toute chance de pouvoir poursuivre l’animal.

Lorsque je me redresse, j’aperçois un peu plus loin un étrange flot bleu encerclant une créature apeurée. Je m’approche et remarque que quelques mètres de là, Thor est habillé de son plumage azuré et se concentre pour maintenir un rideau d’eau autour de ma biche.

« C’est pour aujourd’hui ou pour demain ? »

La biche, complètement affolée par ce qui lui arrive, va dans tous les sens en cherchant une issue. Je saisi une flèche et bande mon arc, puis je la laisse exercer son baiser mortel, avec un léger pincement au cœur d’avoir à employer des méthodes si peu honorable pour arriver à mes fins (((et faim aussi d’ailleurs))).

La biche au sol, le flot bleu se dématérialise et s’en va retourner dans la rivière. Je remercie Thor et par immédiatement en quête de bois mort pour faire un feu, chose assez aisée dans un bois.

Un peu plus tard, nous mangeons enfin notre première chasse digne de ce nom, et je peux admirer une fois encore la voracité de mon ami à plume, déchiquetant la chaire à l’aide de son bec comme si de rien n’étais.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 17 Jan 2008 - 20:26

Le cinquième jour de notre exploration se lève après une bonne nuit de repos.
Nous démarrons de bon matin, repartis pour une longue journée de marche dans la nature.
Je commence à me réhabituer à ce rythme de vie qui me manquait tant. Marcher toute la journée, équipé d’une armure et d’un pavois, tout le monde ne peut pas se vanter de savoir le faire. Je savoure ma chance et respire à plein poumon l’air frais que la forêt nous offre, rafraîchi par la rosée.

(mais.. cette odeur ?.. )

Le vent m’apporte bien de subtiles parfums nuancés, mais ils auraient plutôt tendance à provoquer chez moi des nausées que de la sérénité.
Je regarde face à nous : au loin, il semble y avoir un pont permettant de passer de l’autre côté de la rive, avec sur ce pont..

« un troll ?!! »

Thor sursaute en m’entend m’étonner tout haut.

« hé ! poli tu veux ? »

« mais non pas toi, là ! »

Je montre l’horizon du doit et Thor sursaute à nouveau.

« mince, qu’est-ce qu’il fait là ? »

« bah il garde le pont manifestement »

« tu crois qu’il nous a vu ? »

« je ne pense pas. »

« … »

« Du coup, on a intérêt à se décider rapidement. On traverse ici ou on prie pour qu’il y ait un autre pont plus loin ? »

« en cinq jour c’est le premier qu’on croise, ce doit être le seul.. »

« Pirlouf. On fait quoi alors ? on passe ?.. »

Je regarde Thor pour voir sa réaction. L’idée en elle même ne semble pas le déranger plus que ça.

(il ne sait peut-être pas quel est la force d’un troll.. ou alors il surestime sa magie. Hé ! mais où il va là ?)

Thor me dépasse et avance en direction du pont.

« tu fais quoi là ? »

« je vais lui demander si on peut passer, pourquoi ? »

« mais… tu veux finir tes jours dans l’estomac d’un troll ou quoi ? »

« je ne risque rien, j’ai un grand aventurier à mes côtés. En route ! »

(Thor n’a pas tout à fait tord, si je suis parti c’est pour l’aventure. Hors, l’aventure, ce n’est pas se balader paisiblement au bord de l’eau…)

Je cours pour rattraper mon ami et me place en tête au cas ou la chose aurait l’idée de vouloir nous charger pour nous accueillir. Nous nous rapprochons, de plus en plus, et le troll fini par nous voir. Il tourne la tête dans notre direction mai ne bouge pas de sa position.



(bon sang, il doit bien faire trois mètres de haut, voire quatre. Rien que sa massue fait ma taille… Ce n’est rien, ressaisi toi Dji… plus c’est grand plus c’est con c’est bien connu !)

Nous arrivons face au monstre. Il nous dévisage l’un l’autre scrupuleusement, passant un temps considérable sur ma bourse, chose qui est loin d’être faite pour me plaire.

« Pardon l’ami, serait-il possible de franchir le pont ? Avec ta permission bien sûre.. » Dis-je d’une voix pas trop rassurée.

"pour passer, c’est 100 rys "

(que, que, quoi ? 100 rys ?)

je baisse la tête et fait mine d’être triste.

« tu m’en vois désolé mais les temps sont dur. Je n’ai pas grand chose sur moi. Mais au retour promis si j’ai de quoi te payer je te donnera 200 rys. Marché conclu ? »

Le troll m’analyse à nouveau, posant ses yeux sur chaque partie de mon équipement.

« D’accord, mais toi donner ton cure-dent en attendant»

« Mon.. cure-dent ? »

« je crois qu’il parte de ton épée… »

(cure-dent ? mon épée ? il sait combien il vaut le cure dent ?)

« mais c’est que j’en ai besoin.. de mon cure dent.. »

« alors vous pas passer »

Je regarde Thor d’un air exaspéré.

« Comme la biche ? »

« comme la biche ! »
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 17 Jan 2008 - 22:08

(((premier combat libre)))


aussitôt les plumes de mon ami passent de pourpre à bleu clair. Le troll face à nous ne comprend pas ce qui se passe et met sa massue sur son épaule pour montrer qu’il n’hésitera pas à répliquer si l’on tente de l’agresser.
Je prend alors mon arc et montre à la créature que je ne lui tirerai pas dessus tant qu’il ne nous attaque pas.

(dépêche toi bon sang Thor.. si il nous charge on est fini..)

L’eau commence à monter derrière le troll et vient se placer au dessus de sa tête sans qu’il ne se rende compte de quoique se soit. La masse liquide grandi de plus en plus et bientôt quelques gouttes commencent à tomber sur le monstre qui regarde alors au dessus de lui.

« maintenant ! »

L’eau tombe sur le troll et vient se placer autour de lui, formant un grand mur aquatique. Je m’écrie de joie : « il est piégé ! »

Ravis de voir ça, je saisi une flèche et tire à travers l’eau pour toucher le monstre. La flèche part droit vers lui et vient se planter dans sa jambe, ne le faisant même pas broncher. Sans s’énerver, il s’abaisse, extrait la flèche, lèche le sang qu’il y a sur le bout de la pointe et la jette au sol tout en me fixant du regard.
Tout en grommelant, je saisi une nouvelle flèche et la décoche cette fois en direction de sa tête, espérant un meilleur résultat. Malheureusement, l’eau ralenti la force que j’ai mi dans le tir et le projectile s’abat dans sa poitrine.

(c’est étrange, pourquoi il n’essaye pas d’esquiver ?)

A nouveau, le troll extrait la flèche et me dévisage méchamment. Je me prépare à tirer à nouveau lorsque je vois la créature donner un grand coup de masse à travers le mur d’eau et en sortir aussitôt.

(Non.. c’est impossible..)

« Thor, va te mettre à l’abri, vite !! »

Mon chocobo se recule aussitôt et pars se placer quelques mètres derrière moi. Pendant ce temps, le troll avance tranquillement vers moi. A présent, je peux voir ses yeux injectés de sang, il semble m’en vouloir terriblement ou plutôt, non, son regard va vers moi derrière moi.

(aie, quelque chose me dit que sa douche forcée ne lui a pas plu..)

Je me met entre eux deux et hurle au monstre :

« c’est moi ton adversaire ! »

Un moment, j’hésite à le charger comme je l’aurais fais d’habitude, mais un coup de massue est si vite arrivé… non, je dois attendre le bon moment.
Comprenant que quoi qu’il arrive je ne le laisserai pas passer, le troll donne un grand coup dans ma direction, que j’évite en faisant un grand bon en arrière. Il relève sa masse lentement tandis que je peux apercevoir la pierre où il a frappé fendue en plusieurs morceaux.

(quelle force bon sang..)

Je sers mon pavois un peu plus fort, priant que la rune de force qu’il y a dessus m’aide au mieux. Si je veux rivaliser avec ce monstre, j’ai intérêt à être au mieux de ma forme.
Je recule pas à pas pour ne jamais être à portée de son arme et en profite pour me lancer force insufflée, histoire d’augmenter encore un peu mes chances.
Le troll fini par s’impatienter et lève son gourdin en l’air. Il va l’abattre dans ma direction lorsqu’une flamme percute son gourdin qui tombe aussitôt derrière lui dans un grand fracas.
Me doutant que Thor n’y est pas pour rien, je ne prend pas le temps de regarder d’où vient le projectile et décide d’attaquer tant que le monstre est surpris. Erreur de ma part, à peine ai-je commencé ma charge que je vois son pied venir droit vers moi. J’ai à peine le temps de mettre mon pavois face à moi que je me retrouve projeté quelques mètres plus loin (((-2 PV)))

Le troll ramasse son gourdin et se dirige à nouveau vers nous, nous forçant à nouveau à reculer.

(on ne va jamais y arriver comme ça, il faut que je trouve un moyen de le paralyser le temps qu’on passe. Il faut que j’arrive à le toucher aux jambes..)

J’arête de reculer et attend que le troll se décide à m’attaquer. Il ne lui faut pas longtemps pour lever de nouveau sa masse en l’air et l’abattre violemment. J’esquive de justesse le coup et cour entre ses jambes. J’ai juste le temps de lui asséné un coup que je reçois un grand coup de pied dans l’estomac me projetant à nouveau en arrière (((-6pv)))

(Pirlouf, il frappe sec, mais au moins je l’ai bien entaillé)

Je me tiens le ventre de douleur et me relève. Face à moi, le troll n’avance plus, signe que mon coup lui a quand même fait de l’effet cette fois. Ravi, je regarde la plaie à sa jambe et remarque qu’elle cicatrise à très grande vitesse.

(Non.. c’est pas vrai ?!)

Thor profite de l’inactivité du monstre pour revenir à mon niveau et me glisse discrètement :

« on se sauve ? »

« pas question ! on a voulu passer, on passera ! »

« Mais enfin, tu vois bien qu’on ne réussira pas à le vaincre, nos attaques n’ont aucun effet sur lui ! »

« c’est vrai, on n’arrivera pas à la battre comme ça. Mais il reste peut-être une solution.. »

« la ruse ? »

« non ! la force ! »

Tandis que mon chocobo accueil la nouvelle d’un grand « quoi ?!!! », je me lance un sort de soin (((+8PV))) puis fonce à nouveau vers le monstre.

Pendant ce temps, le troll a presque entièrement régénéré sa jambe et est prêt à me recevoir comme il se doit. A nouveau, je parviens à éviter le coup de massue qui m’était réservé et vois le pied du monstre foncer sur moi.

(c’est maintenant ou jamais..)

Je lâche alors mon épée au sol et met mon bouclier face à moi. Le choc est violent, mais j’arrive à contrer l’attaque en ne reculant que de quelques mètres (((-1pv))).
Etonné, le troll lève son pied et essaye de m’aplatir avec. Je met mon bouclier au dessus de moi et encaisse le choque sans broncher, ou presque (((-1pv)))

« l’autre jambe, maintenant ! »

Thor ne met pas longtemps à comprendre l’allusion et une boule de feu vient percuter la seconde jambe du troll. Au même moment, je me concentre pour ne pas flancher et repousse le pied du troll en arrière, ce qui le déséquilibre. J’en profite pour me jeter à corps perdu sur lui, le faisant du même coup tomber en arrière, par dessus le pont.

Thor et moi sautons alors de joie en entendant un grand PLOUF quelques mètres plus bas.

(((fin du combat libre)))
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 17 Jan 2008 - 22:32

Fou de joie, nous nous dépêchons de traverser le pont avant que le troll ne réapparaisse encore plus fou de rage.
Arrivé de l’autre côté, nous nous dirigeons vers la forêt pour nous cacher lorsqu’un bruit étrange attire notre attention. Je regarde dans sa direction et aperçoit le troll se débattant péniblement dans l’eau.

« c’est pas vrai qu’il ne sait pas nager… »

« Bha c’est qu’un troll.. »

« Oui mais il gardait le pont quand même, tu imagines un marin qui ne sait pas nager ou un alpiniste avec le vertige ? »

« pas faux »

Sans se soucier plus de la situation, mon compagnon de route se retourne et part vers la forêt.

« Thooorrrr ? » dis-je d'une voix mielleuse

« nonnn ! »

« Si ! »

Thor pousse un profond soupir puis fait demi-tour et me regarde tristement.

« il le faut vraiment ? »

« oui, allé dépêche toi ! Il va se noyer »

« Mais enfin, pourquoi ? »

« Ca, ça s’appelle le fair-play. Je t’apprendrai un jour »

« -grommellement- »

Mon chocobo retourne vers le pont et reprend une belle couleur bleutée. Quelques secondes plus tard, le courant change de sens et ramène le troll vers la berge.
Cela fait, Thor se dépêche de revenir vers moi, toujours en bougonnant.

« Voilà, il sera prêt pour nous accueillir au retour »

« cesse donc de râler. On verra bien à ce moment la, et puis… »

« et puis ? »

« et puis si tu as réussi à le ramener au bord, au pire tu peux toujours nous faire traverser comme tu l’as fait pour lui »

Thor sort alors ses plumes fièrement à la façon d’un paon et me réponds :

« ce n’est pas digne de nous ça voyons »

« Haha ! Bien vrai ! Dis, tu as remarquer comme le courant est de plus en plus fort ? regarde ces collines à l’horizon, je ne serais pas étonné que l’eau y puise sa source. »

« Si tu le dis »

« Rabat-joie ! Dépêche toi plutôt. J’aimerais être à leurs pieds pour la nuit »

Sans que j'aie à lui demander, Thor reprend son beau plumage rouge vif.
Nous reprenons alors notre route en longeant l'eau, cette fois de l'autre côté du bord.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 18 Jan 2008 - 16:25

Nous arrivons au pied de la montagne pour la nuit comme prévu. Ne sachant pas trop ce qui s'y cache, nous décidons de ne pas rester trop prêt et nous reculons on forêt pour trouver un endroit confortable ou dormir.

La nuit se passe sans ennui. Je me réveille le lendemain, m’équipe et reprend la route en compagnie de Thor. Face à nous se trouve à présent des collines, à travers lesquelles nous évoluons tant bien que mal en longeant le cour d’eau.
Au bout de cinq jours de marche entouré d’arbres, quelle étrange sensation de pouvoir voir les environs. L’avantage, c’est que si des ennemis voulaient nous tomber dessus, ils seraient bien vite à découvert, mais en contrepartie, ni Thor ni moi ne somme très doué pour ce qui est de combattre sur de telles pentes, sans oublier le fait qu’être attaquer en hauteur est loin d’être une situation plaisante.
Au final, aucune attaque ne vint et nous arrivons face à une séparation, ou plutôt non : à un endroit où deux cours d’eau se rejoignent pour former celui que nous suivons depuis le début.

« on suit lequel ? »

« étant donné que notre objectif se trouve à l’ouest, et que de toute façon pour suivre l’autre chemin il nous faudrait traverser, je dirais celui de droite. »

« c’est parti »

Sans nous poser plus de question, nous continuons donc notre route en suivant à présent le cour d’eau de droite.
Bientôt, nous arrivons dans une zone moins pentue, où se trouve une immense étendue d’eau.

« on est pas déjà devant, là, mer quand même ? »

« la mer, en montagne ? tu y crois toi ? »

« tu as raison, et puis j’arrive à voir de la terre en face, ce doit être un lac, mais quel grand lac ! »

« On fait quoi ? »

« attends je regarde »

Je sors la carte et regarde attentivement. Il ni fait aucunement mention d’une étendue d’eau aussi grande. Nous sommes donc toujours dans la zone inconnue.

« brrr.. »

« qu’est-ce qu’il y a ? »

« rien, un frisson je pense »

« alors, on va par où ? »

« je dirais à droite, il y a une montagne dessinée ce doit forcément être la même. Et j’imagine que je pic montagneux que l’on voit là-bas est le même que celui de la carte. »

« j’espère. »

« On verra bien. De toute façon, on aura tout le temps d’y réfléchir en mangeant. Je meurs de faim pas toi ? »

une lueur brille dans les yeux de mon ami et en un éclair ses plumes deviennent dorées.

« poissons ? »

« poissons.. –soupir-»

Une décharge électrique part en direction de l’eau et bientôt plusieurs créatures, probablement des poissons, remontent à la surface, mort.

« waww, tu as vu la taille de ces bestioles ? »

« Ils sont beaux hein ! »

« oui et bien.. dépêche toi de les ramener, je voudrais pas être la quand leur papa voudra les venger. »

« vu la taille, c’était déjà les papas je pense » plaisante mon ami en arborant un plumage bleuté et en créant du courant pour ramener vers nous nos proies.

« possible, mais je préfère ne pas prendre de risque. On va se reculer un peu pour manger »

Nous nous éloignons un peu du lac et mangeons paisiblement notre repas.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 18 Jan 2008 - 16:58

Après notre repas, nous retournons prêt du lac et le longeons en partant vers la droite. Pendant un bon moment, j’ai les yeux rivés sur l’étendue aquatique, imaginant les monstres horribles qui pouvaient si trouver.
Mon regard se détourne ensuite vers le pic face à nous. Plus je le regard et plus j’ai le sentiment qu’il s’agit du même pic sur la carte. Pas qu’il se ressemble, un dessin même fait par un cartographe reste un dessin, mais mon instinct me dit que cette étendue rocheuse est bien l’endroit où l’on nous a envoyé. Alors que je continue à la regarder, je crois apercevoir une image à son sommet, une sorte de tête de mort. Je ferme les yeux puis les rouvre pour mieux voir : plus rien.

(une illusion sans doute. J’ai du trop fixer le badge de mon pavois ces derniers temps)

Plus nous avançons plus le lac nous force à nous détourner de notre route. Le pic se trouve maintenant de l’autre côté de l’eau. Nous sommes contraint de le contourner.
Heureusement, qui dit lac dit terrain plat aux alentours. Nous avons beaucoup plus facile de nous déplacer et à la tombée de la nuit, nous avons déjà fait un bon bout du chemin.

Nous décidons de nous arrêter pour la nuit, gardant l’exploration de la montagne pour le lendemain. Je pose mes affaires au sol et me déséquipe puis me couche.
J’ai plus de mal à m’endormir que d’habitude. Un problème majeur auquel j’avais éviter de songer jusqu’ici ne cesse de me faire douter : mais que doit-on faire après ?
Je me revois, face au vieillard, n’écoutant pas un mot de ce qu’il me raconte alors qu’il m’expliquait sans aucun doute clairement quoi faire et où aller. Résultat me voici face à la montagne, avec pour seul information qu’il y a sans doute un trésor caché à l’intérieur.

(Je ne vais quand même pas retourner toute cette foutue montagne pour trouver son trésor.. q’est-ce que je ne donnerais pas pour revenir en arrière et écouter à nouveau le vieil homme. Surtout que demander à Thor serait inutile, il doit en savoir encore bien moins que moi vu comment il dormait à ce moment la…)

Je me retourne plusieurs fois, espérant trouver une position dans laquelle je pourrais m’endormir, mais rien n’y fait. Je regarde un moment mon pavois au sol, plus précisément le badge que j’ai reçu par le peuple barbare. Il ressemble vraiment beaucoup à ce que j’ai vu quelques heures auparavant en regardant le sommet de la montagne.
Je regarde en l’air et essaye de le voir à travers la pénombre, mais la lune n’éclaire pas assez fort pour que je puisse distinguer quoique ce soit. Finalement, je m’endors sans trop m’en rendre compte, perdu dans mes songes.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 18 Jan 2008 - 17:32

Encore une fois, je me réveille tôt. pas que j'en aie eu l'envie cette fois, j'ai mis longtemps à m’endormir après mes songes de la vieille, mais il n’y a plus aucun arbre autour de moi pour me protéger des rayons du soleil. Dormir en pleine clarté étant impossible, je me lève et commence à m’équiper machinalement.
Lorsque je suis un peu mieux réveiller, je regarde vers notre objectif et recommence à me poser des questions.

(Est-ce vraiment judicieux d’aller dans un endroit dont on ne connaît rien ? Mais qu’est-ce que je raconte.. ça fait cinq jours qu’on le fait ça…)

Je réveille délicatement Thor et vais me rincer le visage au lac.

(C’est étrange, même le matin il n’y a aucun animaux ici. Pourtant un immense lac comme celui-ci devrait forcement les attirer)

Après cela, je rejoins mon ami et nous partons en direction du massif rocheux. L’ascension n’est pas aussi dure qu’il n’y paraissait au premier regard. C’est comme si il y avait de petites routes qu’il suffit de suivre à travers la roche. Je décide donc de les suivre pour l’instant, ne sachant pas trop où l’on va, autant y aller facilement.
Hélas, ma stratégie ne fonctionne pas longtemps : bien vite les petites routes se subdivisent et de nombreuses direction s’offrent à nous. Comment choisir alors ? Je les regardent un peu toutes puis empruntes la moins pentues, inutile de se fatiguer.
Au bout de plusieurs heures de marche, j’ai la déplaisante sensation d’être revenu à mon point de départ. Hors c’est impossible, on n’a jamais fait que monter depuis le début, enfin sauf un peu entre et..

« Rhoo ! je ne sais plus ! »

« toi aussi tu as l’impression qu’on est déjà passé ici ? » me demande Thor amusé.

« Ouais. On va devoir essayer un autre chemin.. »

« Je te suis. »

(bon et bien, celui qu’on a prit mis à part, lequel est le plus facile ?)

Je regarde autour de moi. Tous les chemins semblent assez facile à emprunter, sauf un plus ardu.

(Tous sauf celui là donc, j’ai l’embarras du choix. A moins que… si j’avais un trésor à cacher, je le mettrais à portée de tout le monde où bien dans un endroit où personnes n’auraient envie d’aller ?…)

Croisant les doigts pour que j’aie raison, je me résigne à prendre le chemin le moins praticable.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 18 Jan 2008 - 19:35

Après une longue ascension nous arrivons enfin sur une route plus praticable. Nous la suivons et marchons à travers les rochers et les lézards. Je regarde vers le sommet : il s’élève haut dans le ciel, j’ai mal au coup rien que de le regarder. A première vue, il ne semble pas y avoir moyen d’arriver tout en haut sans faire d’alpinisme, il ne reste plus qu’à espérer que nous n’aurons pas à en arriver la. Je n’ai jamais fais d’escalade de ma vie, je n’ai aucun matériel, et je ne vois pas comment je pourrais monter Thor avec moi.
Soudain, une lumière brille au sommet. Je regarde : une tête de mort s’y trouve. Cette fois je la distingue clairement, elle ressemble comme deux gouttes d’eaux au symbole sur mon bouclier. Je continue à la fixer, conscient que si je ferme les yeux un instant elle aura probablement disparue.

(Mais.. on dirait que..)

Au loin, je vois l’image se déplacer. Elle descend à grande vitesse le long de la montagne et va se perdre dans les rochers.
Mon sang ne fait qu’un tour et je me mets à courir vers l’endroit où je l’ai vu chuter.

« Où tu vas Dji ? »

« Suis moi, vite ! »

Je cours le plus vite que je peux à travers les rochers, manquant plusieurs fois de tomber au sol. J’arrive enfin dans les environs où la tête est tombée, mais où est-elle ?
Je regarde rapidement autour de moi, rien. Face à moi se trouve une immensité rocheuse recouverte de cailloux, avec au fond d’un petit vallon une grotte, mais plus la moindre trace de la tê…

(une grotte ??!!)

derrière moi, Thor me rejoins enfin alors que je descend prudemment pour arriver dans le creux.

« hé ! comment tu savais que c’étais là ? »

« je n’en savais rien du tout. Viens »

Arrivé en bas, je fais signe à Thor de se déplacer silencieusement. Après tout, qu’il y ait une grotte ici ne veux rien dire, ce peut-être l’abri d’un animal ou le repère de je ne sais quels bandits.
A pas de loup, ou du moins le plus silencieusement qu’un jeune guerrier peux le faire, je m’approche de l’ouverture et analyse discrètement l’intérieur.

« c’est bon, on peux y aller »

Nous entrons à l’intérieur et commençons à avancer. Bientôt la pénombre s’installe et je fais signe à mon chocobo de nous faire un peu de lumière. Aussitôt, ses plumes s’illuminent et une petites flammes apparaît autour de lui.

Nous continuons à progresser à l’intérieur de la grotte. Le chemin s’étend sur plusieurs dizaines de mètres puis débouche sur une plus grande salle.

« attend moi là, je vais voir »

j’avance à petits pas. Je jette un œil mais je n’y vois pas très loin. Je tends l’oreille, il n’y a pas de bruit, la voie est sauf.
J’entre à l’intérieur et m’avance dans la salle. Il n’y a rien, si ce n’est un objet étrange tout au fond. Je m’en approche et arrive à l’identifier : c’est un grand miroir d’environ deux mètres de haut, placé contre le mur.

« mais qu’est-ce que ça fait la… ? »

Je m’approche encore, lentement, puis me stoppe en voyant quelque chose apparaître à l’intérieur.

(idiot, n’aie pas peur, ce n’est que ton reflet..)

Je regarde de plus prêt. L’image à l’intérieur du miroir fait exactement les même gestes que moi certes, mais elle est loin de me ressembler. On dirait un jeune homme au trait grossier, il semble frêle et apeuré et n’est équipé que d’une épaisse armure de cuir.

(mais c’est quoi ça ?..)

Soudain, l’image change. Le personnage disparaît pour faire place à mon vrai reflet, ou presque : je me vois, mais mon regard est dur, froid, et je suis représenté plus sombre que ce que je ne suis réellement.
Je met ma main sur le miroir pour voir. Le reflet fait de même, puis lorsque je touche enfin la glace, sa main sort du miroir et m’attrape au bras. Au même moment j'entend un gran fracas derrière moi et mon chocobo crier :

"Dji, je suis coincé!"
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 25 Jan 2008 - 18:25

(((deuxième combat libre)))

L'étreinte m'attire vers le miroir. Je vois avec effroi que mon bras commence à rentrer à l'intérieur alors que mon chocobo crie à vive voix derrière moi. Je regarde en direction des cris, l’entrée par laquelle je suis passée est maintenant condamnée. Tout autour de moi, la pénombre c’est dissipée. Je n’arrive pas à localiser la source de lumière, c’est comme si.. la salle produisait sa propre luminosité.
Je continue à être absorbé par le miroir tandis que mon reflet me regarde un grand sourire au lèvre. Je me ressaisi et pose mes pieds sur le mur pour tirer vers moi. Après un gros effort, j’arrive à me dégager et me retrouve projeté en arrière (((-1pv))).
Je reprend mes esprits. Face à moi, mon image semble contrariée. Sans doute ne s’attendait-elle pas à autant de résistance de sa part. Après m’avoir dévisagé haineusement, elle tend la main vers moi et celle-ci sort du miroir, de la même façon que j’y étais entré précédemment.
Quelques secondes plus tard, mon double est entièrement sorti de sa prison de verre et se tien devant moi, arme à la main.

(mais je rêve.. comment est-ce possible ?..)

« bonjour Dji ! »

(quoi ?! ça parle en plus ?!!)

« salut.. tu es quoi au juste ? »

Ma question semble l’amusé. Il ricane de bon cœur en me répondant :

« mais je suis toi voyons. Enfin, en mieux. »

Je me relève, brandis mon bouclier et dégaine mon épée au cas ou.

« Moi ? en mieux ? »

« Oui, sans tous tes sentiments et tes doutes stupides »

Derrière moi, les cris de Thor se sont tus. Comment va-t-il ? est-il seulement toujours là ? je l’ignore. Le plus important pour le moment est de comprendre ce que mon jumeau fait ici.

« et c’est ça qui te permet de dire que tu es mieux que moi ? Que veux-tu au juste ? »

La chose me dévisage. Elle est songeuse un instant puis me répond toujours avec ce même regard noir :

« Tu as raison, je ne suis pas encore mieux que toi. Mais lorsque j’aurai pris ta place.. »

« Quoi ?!! qu’est-ce que tu racontes ? »

J’essaye de ne pas montrer mon étonnement, même si ses propos sont loin d’être des plus claires et des plus rassurants. Je m’avance d’un pas pour lui montrer que je suis prêt à combattre si besoin se fait sentir.

« Réfléchi.. tes sentiments et tes doutes te rendent faible, vulnérable. Si je prenais ta place, je serais invincible ! »

j’hurle : « qu’est-ce que tu en sais ? »

A nouveau, mon double ricane en me regardant, avec ce même air dans le regard que tous les ennemis que j’ai rencontré jusqu’ici, qui sont persuadés d’en savoir plus que moi et que ça amuse. Mais moi, ce plaisir sadique qu’il s’octroie à mon compte ne me plait pas, il m’exaspère. Je sens que ma main se sert plus fort sur mon pommeau, pourtant je ne dois pas. C’est tout ce qu’il attend.

(me mettre hors de moi pour m’abattre plus facilement. Je ne dois pas rentrer dans son jeu. Le faire parler, comprendre ce qu’il est et ce qu’il veut, voilà ce que je dois faire..)

« J’en sais plus que ce que tu ne l’imagines Dji, n’oublie pas que je suis toi. La mort de ton ami Henri t’as beaucoup marqué et depuis tu doutes énormément. Tu hésites à continuer la vie que tu mènes, car tu sais que tu risques ta vie mais également celle de ton ami Thor. Je me trompe ? »

« Tais-toi ! »

Je sens mon sang circuler en moi plus vite. Mon souffle se fait plus fort, plus saccadé. J’ai du mal à retenir ma haine en moi. Je dois rester maître de moi.

(Il a raison.. il a mille fois raison, mais ce n’est pas pour ça que je dois craquer)

Voyant que j’ai du mal à me contenir, il rit de plus belle.

« D’ailleurs, il semblerait que tu ai à nouveau abandonné l’un de tes amis. Qu’est devenu ce cher Thor ? »

« Si il lui est arrivé la moindre chose je te promet que je te le ferai payer!!»

« C’est bien Dji. Enerve toi. Montre à quel point tu es faible »

«-censuré-»

Sans que je puisse rien y faire, mon bras brandit mon arme et tente de l’abattre sur la chose. Evidemment je n’ai pas de mal à éviter mon attaque, enfin lui n’a pas de mal, car tout de suite après je sens un coup sec dans mes côtes (((-1pv))).

(avec le plat de son arme.. il a frappé avec le plat juste pour m’enrager encore plus. Je dois me ressaisir et vite)

Je me retourne, juste à temps pour voir arriver son coup et le parer de justesse. Pour éviter toutes autres attaques, je fais un bon en arrière. Mon pommeau touche la glace par inadvertance, mais ne s’enfonce plus à travers. Au moment précis où les deux objets se rencontrent, le visage de mon assaillant change, et je peux lire une lueur de peur dans ses yeux.

(tien, tien, intéressant. Ainsi l’homme sans sentiment ressentirait tout de même la peur. Je me demande si il ressent la douleur aussi. Il n’y a qu’une façon de le savoir..)
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 25 Jan 2008 - 19:47

Ayant plus ou moins retrouvé mon calme, j’essaye de me concentrer sur le combat. Plus question cette fois de me laisser avoir aussi bêtement. Le prochain coup ne serra sans doute pas aussi gentil.

J’attend un instant, espérant vainement qu’il attaque premier, ce qu’il ne fait évidemment pas.

(si il est vraiment moi, il doit préféré la contre-attaque. On risque de durer longtemps à ce petit jeu. Peu importe, je ne dois plus m’élancer sur lui à corps perdu)

Le temps passe. Nous nous regardons fixement dans les yeux en suivant un tracé sphérique. La tension monte, du moins pour moi, et je me surprend à penser à d’autres choses qui n’ont rien à voir avec le combat. Entre autre : qu’a pu devenir mon chocobo ?

Voyant que je ne suis plus à ce que je fais, mon double lance l’assaut. Je sors de mes songes et pars l’attaque qu’il me porte avec mon bouclier. Je veux lui donner un coup mais déjà il relance sa lame dans la direction et je suis forcer de la parer avec la mienne. Je tente de le repousser avec mon bouclier mais il résiste et redonne un coup dans ma direction, qui atterri à quelques centimètres de mon visages.

(bon sang, c’est moi ça ?)

Je me remet en position défensive. Il abat à nouveau sa lame sur mon bouclier, puis enchaîne un autre coup que je suis obligé de parer avec mon épée, avant même avoir pu l’attaquer.

(c’est impossible, je ne suis pas si rapide..)

« concentre toi un peu. Ce n’est même pas drôle de te rosser ! »

« mêle toi de ce qui te regarde »

« Allons, ne te fâche pas. Tu ne fais que diminuer encore tes minces chances de ga.. »

Je ne le laisse pas finir sa phrase, espérant pouvoir jouer sur l’effet de surprise, mais mon arme percute son bouclier.

(il l’a fait, je peux le faire..)

J’enchaîne aussitôt par une seconde attaque, sans me soucier de sa réaction.
Je pose un genou au sol. Alors que je l’attaquais, son arme a percuté ma jambe, en faisant couler un long flot rouge. (((-8pv))).
La douleur m’empêche de me redresser, je reste là un instant à tenir ma jambe pour empêcher que le sang ne s’écoule trop. Je me concentre et me lance un sort de soin. Lentement, le sang coagule et ma plaie cicatrise (((+8pv))). Ma jambe répond à nouveau à mes ordres.

(pas fâché d’avoir amélioré mes compétences magiques avant de partir..)

Je regarde mon adversaire. Il a une main sur l’épaule et se lance le même sort que moi.

(j’aurais donc réussi à le toucher quand même. C’est déjà ça. Quelle plaie qu’il puisse se soigner également. Mais.. c’est quoi ça ?)
A côté de lui, le grand miroir est différent. La glace est brisée par endroit et se répare au fur et à mesure que mon double se soigne.

(J’aurais juste à briser cette foutue glace pour me débarrasser de lui ?)

« je vois que tu as compris » me lance-t-il après avoir terminé son sort. « Je vais devoir en finir avec toi plus vite que prévu ».

D’un bond, il se met entre le miroir et moi et me menace à nouveau de son arme.

« ou l’inverse qui sait, nous sommes pareil, nous avons chacun autant de chances que l’autres »

«haha ! pas tout à fait. Tu te perds dans tes pensées alors que moi je suis totalement maître de ce que je fais. C’est pour ça que tu n’arrives pas à rivaliser. »

« que veux-tu dire ? »

« ha force de penser à tes amis, tu finis par en oublier le principal : toi ! »

« Tu ne sais pas de quoi tu parles ! »

« En effet, et j’en suis ravi. Prêt pour en finir ? »

A peine a-t-il fini sa phrase qu’il se jette sur moi lame en avant. Je pares l’attaque avec ma lame et me prépare à amortir le second coup avec mon bouclier. Cela fait, j’enchaîne ave une attaque au niveau de ses jambes.

(si je parviens à l’immobiliser quelques secondes je pourrai détruire le miroir tranquille)

Hélas, mon attaque est rapidement stoppée par son pavois. Je fais un bond sur le côté pour éviter son prochain coup mais me fait tout de même effleuré par la lame (((-2pv))).
Je donne un coup dans sa direction sans trop regarder et en profite pour jeter mon pavois vers le miroir.

« Non ! »

Mon double saute pour rattraper mon bouclier au vol et s’écrase au sol. Je m’apprête à l’achever lorsqu’il se met à sangloter :

« Je… je voulais juste te ressembler »

« quoi ? »

« Ce doit être si bien d’être toi, d’avoir des amis, des rêves,.. »

« Et c’est pour ça que tu voulais ma mort ? »

« Oui. Toi mort, rien ne m’empêchait de prendre ta place »

Mon double sanglote de plus belle. Je m’approche de lui et le regarde en m’apitoyant. Ce ne doit pas être gai tout les jours de n’être qu’un reflet.

« Hé bien, pourquoi ne viens-tu pas avec nous ? »

« pardon ? »

« Hé bien oui, viens avec nous, rien ne t’empêche de vivre ta propre vie et d’avoir des amis aussi »

« Tu.. tu crois ?.. »

Je m’abaisse pour l’aider à se mettre debout. je lui tend la main. Il la saisit et me sourit, puis ramasse son épée et tente de m’attaquer en riant grassement. Je tente d’éviter mais il me retient pas le bras et parvient à me toucher (((-7pv)))
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 25 Jan 2008 - 20:29

Je tire d’un coup sec pour quitter son étreinte et me lance rapidement un sort de soin (((+8pv))) pendant qu’il se relève.

« traître ! »

« haha ! Je te l’ai dis pourtant. Je ne ressens pas de sentiments, ni la pitié, ni le remord. Et c’est pour ça que je vais gagner ce combat »

« et ni la peur sans doute ? c’est pour ça que tu as sauté pour sauver ton précieux miroir ? »

« -grognement- »

Sans répondre, mon double me fonce dessus et nous recommençons notre duel. J’arrive de plus en plus à suivre ses mouvements, à prévoir ses attaques, à.. à le toucher..

« Comment… comment est-ce possible ? » demande-t-il tout en se soignant.

« simple ! tu tiens tant à ta vie que tu te fixes sur la protection de ton miroir, sans te concentrer sur le combat. Fait un effort tout de même, je ne voudrais pas te rosser trop facilement »

Au lieu de s’énerver, mon double se calme et ricane à nouveau.

« tu as raison. Je ne devrais pas m’abaisser à ton niveau. »

Il se rue sur moi et recommence ses assauts, mais bien plus vite cette fois. J’ai de plus en plus de mal à éviter ses coups et le fait de ne plus avoir de bouclier n’est pas fait pour aider. Je recule, de plus en plus, saute sur le côté pour éviter une attaque, recommence à parer, lorsque soudain je perds le contrôle de mon arme et me vois désarmé.
Je recule encore pour ne pas me faire tuer, mais mon pied rencontre un obstacle, je suis piégé.
Savourant sa victoire, mon jumeau s’apprête à me pourfendre. La lame de transperce de part en part, dans un petit son cristallin (((-15pv))).
Ma vision se trouble, je crache une coulée de sang alors que mon adversaire rit à gorge déployée.. et commence à disparaître.

« quoi ? mais comment est-ce possible ? »

Je lui répond avec peine : « Tu.. tu sais.. tu avais raison. J’étais pas assez concentré au début »

A bout de force, je tombe sur mes genoux, laissant voir à mon reflet la glace qu’il a lui même percé de sa lame se décomposer derrière moi.

« Non.. c’est impossible. »

Fou de rage, il veut me donner un nouveau coup mais son corps disparaît peu à peu. Bientôt il ne reste plus que son visage qui flotte dans les airs. Paniqué, il regarde autour de lui, puis se calme, comprenant son sort, et me lance :

« haha ! Je disparais mais je ne par pas seul, tu vas bientôt me rejoindre »

Je crache une nouvelle fois du sang. Je sers les dents, me concentre pour ne pas m’évanouir, et lui répond :

« Non.. pa.. parce que j’ai quelque chose que tu n’auras.. jamais. Des amis.. une raison de vivre. »

Son visage disparaît peu à peu, remplacée par une petite lumière qui s’effondre au sol. C’est un morceau de glace, avec une forme de tête de mort.
Je tente de concentrer le peu de force qu’il me reste pour me soigner. J’appuie ma main sur la plaie béante, mais rien ne se passe. J’essaye à nouveau. Un peu de fumée s’échappe de ma paume, mais aucun soin. Vidé de toutes mes forces, je m’effondre au sol, inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 1 Fév 2008 - 21:10

Je suis réveillé par une lumière forte. J’ouvre les yeux. C’est le soleil qui brille de mille feu, haut dans le ciel. Autour de moi, la nature. La grotte a disparue, les pierres sont parties pour laissé place à la verdure et un immense lac.

(mais.. c’est ici qu’on a dormi cette nuit.. comment se fait-il que je soit là..)

Je me redresse et regarde autour de moi. Plus loin se trouve la montagne dans laquelle je me suis aventuré. Alors que je m’éveille lentement, un doute m’envahi. D’un geste vif, je met ma main sur mon ventre : il n’y a plus de plaie. Je me met debout et enlève ma chemise. Je n’ai pas de cicatrice.

(mais enfin… je n’ai pas rêvé tout ça quand même.. encore que.. ça avait l’air si réel pourtant..)

Je remet ma chemise. J’entend un petit bruit cristallin derrière moi. Je me retourne : au sol se trouve un petit miroir en forme de tête de mort.

(Il a du tomber de ma chemise quand je la manipulais. Mais alors… je n’ai pas rêvé ?!)

Je ramasse l’objet au sol et le regarde de plus prêt. Je peux y voir mon reflet, mon vrai reflet cette fois-ci. Où plutôt non, le reflet d’un autre. Un homme qui me ressemble, mais plus sûre de lui, plus déterminé, avec des couleurs plus vives sur son visage et une joie de vivre intense lisible dans ses yeux. Mais il n’y a pas de doute, c’est bien moi. J’ai changé, voilà tout.
Je sers le miroir dans ma main puis le range dans mon sac.
A quelques mètres de moi, Thor est endormi au sol. Je le secoue un peu et lui dit que l’on va reprendre la route. Il ouvre les yeux, aperçoit le soleil au zénith et se redresse aussitôt.

« Hé bien, on part bien tard pour une fois. Pourquoi on n’est pas parti plus tôt ? »

« Je l’ignore »

Alors que je saisi mon sac, mon chocobo part en direction de la montagne. Je le laisse avancer un peu puis lui lance :

« pas par là ! »

« Hein ?! »

« On rentre »

« Mais.. on ne devait pas aller chercher le trésor ? »

« Je l’ai déjà trouvé ! On n’a plus rien à faire ici »

Sans me poser plus de question, Thor rebrousse chemin et me suis. Il n’a pas l’air plus étonné que ça. Je le soupçonne d’être tout à fait au courant de ce qui c’est passé. Mais à quoi bon lui poser la question ?

Nous reprenons alors le chemin qui nous a mené jusqu’ici.
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Ven 1 Fév 2008 - 21:35

Nous marchons ainsi pendant deux jours.
Après avoir descendu la colline, retraversé la forêt en longeant le fleuve, nous pouvons sentir une odeur familière.. mais loin d’être agréable.

« Tu sens ce que je sens ? »

« Depuis un bout de temps déjà, oui »

« On doit se rapprocher du pont. Manifestement le bain forcé du troll ne lui a pas donné une meilleure odeur.. »

En effet, plus nous avançons, plus l’odeur est perceptible. Et elle n’est pas la seul : au loin, j’ai l’impression d’entendre un bruit plus que familier également, mais qui lui m’est bien plus plaisant.

« Mais… on se bat la bas ?!! »

« Tu es sûre ? Moi je n’entend rien »

« Si il y a bien une chose que je reconnais, c’est le bruit d’un combat. Dépêchons nous ! »

Nous courons à travers bois en direction du bruit. Plus nous avançons et plus il est facile de l’entendre. Je fini même par percevoir quelques hurlements caverneux qui ne peuvent qu’appartenir au troll, ainsi que d’autres cris moins imposant dont je reconnais aussitôt les propriétaires pour en avoir déjà exterminés beaucoup : des gobelins.

Nous quittons enfin les bois et apercevons la scène : sur le pont, le troll se démène avec une horde de gobelins. Je me retourne vers Thor et lui glisse :

« J’y vais. Reste ici et n’interviens que si ça tourne mal. D’accord ? »

« Compris »

A ces mots, je fonce en direction du pont pour prendre parti au combat.

(c’est bien beau ce courir.. mais qui vais-je aider ? Si mes souvenirs sont bons notre guilde –enfin ce qu’il en reste- déteste les gobelins.. et puis je dois bien ça au troll)


(((appel à MJ : besoin de quelqu'un pour le combat dirigé ^^ : adversaire : une quinzaine de gobelins, allié : un troll )))
Revenir en haut Aller en bas
MJ 2
Maître de jeu
Maître de jeu
avatar

Masculin Date d'inscription : 30/05/2004

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Mer 6 Fév 2008 - 19:42

Alors que tu approches du pont tu apperçois le Troll lutant contre cinq gobelins (marteau).
Un peu plus loin tu en en vois une dizaine d'autre,
parmis eux quatre archers qui s'amusent à transformer le troll en hérisson.
Ainsi qu'un gobelin semblant être le chef.







Ordre des tours

Djidanebe (4 actions)
Chef gobelin
gobelin 1 ( marteau )
gobelin 2 ( marteau )
gobelin 3 ( marteau )
gobelin 4 ( marteau )
gobelin 5 ( marteau )
gobelin 6 ( fléau )
gobelin 7 ( fléau )
gobelin 8 ( hache )
gobelin 9 ( hache )
gobelin 10 ( hache )
gobelin 11 ( arc )
gobelin 12 ( arc )
gobelin 13 ( arc )
gobelin 14 ( arc )
troll

précision :
pour passer des gobelins du troll aux autres tu devras depenser une action pour te déplacer entre les deux groupes.

pour le premier round tu dépenses une action pour arriver au troll il te reste donc 3 actions Razz
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Mer 6 Fév 2008 - 19:56

J'arrive au côté d troll. Ma présence ne semble pas lui déplaire, du moins pour l'instant. Face à lui, plusieurs gobelins l'attaques armés de masse, tandis que d'autres plus éloignés menacent de nous attaquer. Parmis eux, un gobelin plus gros et étrangement vêtu.

(c'est étrange, ce gobelin ne ressemble pas au autre. J'ai intérêt à me méfier de lui..)

Je le scrute plus attentivement. Celui-ci n'a pas d'arme à distance, et étant gobelin, il ne fait sans aucun doute pas de magie. Il ne peut donc rien me faire sans se rapprocher.

Tout en réfléchissant, je lance mon épée sur un des gobelins proche de moi (((gobelin 5 au marteau))). Mon geste vient plus d'un réflexe que d'une quelconque stratégie. Ce sont des gobelins.. il suffit de tapper dedans.
J'enchaine un deuxième coup sur le même adversaire, tout en me déplaçant sur le côté pour pouvoir ensuite son voisin (((gobelin 5 marteau suivi du gobelin 4 marteau))) sans me soucier de si mon premier adversaire est mort ou non.

(ces gobelins ont beau ne pas être très fort, j'ai intérêt à me concentrer sur le combat pour éviter leur attaque. vu le nombre je finirai par m'effondrer sous le poids)

je regarde attentivement autour de moi, prêt à esquiver toutes attaques venant dans ma direction, avec une attention toute particulière pour le gros gobelins étrange quelques mètres plus loin.

(si il se rapproche, c'est la dernière chose que je lui laisserai faire)
Revenir en haut Aller en bas
djidanebe
Chauve-souris affamée
Chauve-souris affamée
avatar

Date d'inscription : 03/01/2005

Mon perso
Sexe:
Race: Humain
Taille et poids:

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 7 Fév 2008 - 5:41

(((woups, les dés ^^)))
Revenir en haut Aller en bas
Maître du destin
Maître du destin
Maître du destin
avatar

Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 7 Fév 2008 - 5:41

Le membre djidanebe a effectué l’action suivante : Lancer de dés

3 fois
Résultats :
     
Revenir en haut Aller en bas
MJ 2
Maître de jeu
Maître de jeu
avatar

Masculin Date d'inscription : 30/05/2004

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 7 Fév 2008 - 21:43

( ton premier coup d'épée inflige de serieux au gobelin n°5, et les deux autres sont ratés)

Un peu surpris 3 gobelins avec marteau t'attaques( gobelins1,2,3 (jet1,2,3) et les deux autres frappent le troll (gobelins 4,5 )

le "chef" indique au archers gobelins qu'ils peuvent te tirer dessus également.

(3 flèches sur le troll , 2 sur toi (jet 4 et 5)
Revenir en haut Aller en bas
Maître du destin
Maître du destin
Maître du destin
avatar

Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 7 Fév 2008 - 21:43

Le membre MJ 2 a effectué l’action suivante : Lancer de dés

5 fois
Résultats :
         
Revenir en haut Aller en bas
MJ 2
Maître de jeu
Maître de jeu
avatar

Masculin Date d'inscription : 30/05/2004

MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   Jeu 7 Fév 2008 - 21:46

Tu es trop rapide pour les gobelins au corps à coprs, cependant les deux archers te plante une flèche chacun (- 1 pv X 2)

Le troll pendant ce temps là ce prend 2 flèches et fini de mettre en miette le gobelin que tu as entamé (gobelin 5 mort)

A toi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )   

Revenir en haut Aller en bas
 
de l'autre côté du miroir (djidanebe / Thor )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» De l'autre côté du miroir [ Libre ]
» De l'autre côté du miroir.
» De l'autre côté du miroir (PV Adane et bons rpistes d'action
» [fic participative] De L'autre côté du miroir
» De l'autre côté du miroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aérys :: Le Monde d'Aerys :: Les aventures :: Explorations.-
Sauter vers: